16ème Assemblée générale ordinaire de la FFRIM : Redistributions financières au profit des clubs et des ligues régionales

vendredi 1er juillet 2016
popularité : 0%

La 16ème Assemblée générale ordinaire de la FFRIM (Fédération mauritanienne de football) du vendredi 24 juin 2016 a réservé des surprises de taille. Les dirigeants du football semblent avoir opté pour le renforcement des clubs et des ligues régionales, pour booster le championnat national et établir un partenariat d’un type nouveau entre les acteurs de terrain et leurs instances supérieures. Désormais, les résultats des clubs et les dividendes qu’ils engrangeront seront jaugés à l’aune de leurs performances.

Les détails du programme ambitieux de la FFRIM pour la saison 2016-2017 ont ainsi été étalés dans trois rapports, le rapport administratif et l’ambitieux projet de la fédération, présentés tous les deux par le président Ahmed Ould Yahya, et le rapport financier exposé par son vice-président, Pape Amghar Dieng.

Etaient présents, les membres de la FFRIM, notamment son président, Ahmed Yahya, ses vice-présidents, Moussa Khaïry, Massa Diarra et Pape Amghar Dieng, les présidents de clubs de 1ère division et les présidents de ligues régionales, ainsi que deux représentants du ministère de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Boïbeni, directeur des Sports et Bâ Aliou Gata, conseiller technique du ministre. Côté représentants des clubs, trois absences étaient notées, la Police, la SNIM et Toujounine, alors que sur les 16 ligues régionales, seul le représentant du Hodh Gharbi était aux abonnés absents. Le quorum étant atteint, l’AG pouvait se tenir et délibérer ainsi valablement.

Rapport du président de la FFRIM
Après le discours d’ouverture prononcé par Bâ Aliou Gata dans lequel il a réitéré l’engagement du département des Sports et celui du gouvernement dans l’appui à la FFRIM, l’assistance devait suivre l’exposé d’Ahmed Ould Yahya.
Dans son rapport, il a d’emblée annoncé deux bonnes nouvelles. La première concerne la nouvelle clé de répartition des prix pour le championnat au prorata des places obtenues par chaque club, avec 17.500.000 UM pour le premier, un montant qui décroît crescendo jusqu’aux deux clubs relégables (le 13ème et le 14ème) qui recevront tout de même 5 millions d’UM chacun. La deuxième bonne nouvelle est l’allocation d’un salaire pour les Secrétaires généraux des ligues régionales et le loyer de leur siège.

Le président a salué les performances enregistrées par les différentes équipes nationales durant leur participation aux compétitions internationales, avec l’honorable participation des Séniors à la CAN 2017 et celle des U-23 ainsi que des U-20. Selon Ahmed Yahya, l’ambition est de relever le niveau du championnat national de 1ère division, en aidant financièrement les clubs, mais surtout en les incitant à mettre en place une politique de marketing pour s’attirer des sponsors.

Il a par la suite félicité le triple champion de la Mauritanie, le FC Tevragh-Zeine qui a raflé la Super Coupe, le Championnat national et la Coupe du Président de la République, mais aussi l’ASAC Concorde, vice-vainqueur de la Coupe nationale et le FC Nouadhibou, vice-championne.

Passant en revue le rapport d’activité de la FFRIM depuis sa 15ème Assemblée générale ordinaire tenue le 5 juin 2015, Ahmed Ould Yahya a rappelé, sur le plan administratif et institutionnel, le renouvellement des instances qui s’est soldé par l’élection d’un nouveau bureau et la création récente de trois ligues régionales à Nouakchott suite au dernier redécoupage administratif de la capitale, mais aussi l’élaboration de manuels de procédures administratives et financières.

Sur le plan des infrastructures, il a noté la construction du stade de Zouerate, la réhabilitation du stade de Nouadhibou et celui de l’Académie ainsi que les deux pelouses qui sont prévues pour le stade Cheikha Ould Boïdiya de Nouakchott.
Sur le plan de l’organisation des compétitions, il s’est félicité du bon déroulement des compétitions nationales, la Super Coupe, le championnat national, la Coupe nationale, le championnat de 2ème division, avec la montée en première division des équipes, Jeunesse de Riadh et Deuz.

Ahmed Yahya a également fait remarquer que le nombre de licenciés est passé de 2000 avant l’arrivée de la nouvelle équipe à environ 11.400, passant de 10.723 en 2015 à 11.342 en 2016.

Rapport financier
Le budget 2016-2017 de la FFRIM s’équilibre en dépenses et recettes à Un milliard cent vingt-huit millions huit cent cinq milles cent trente cinq ouguiyas (1.128.805.135 UM), selon Pape Amghar Dieng, vice-président et financier de la fédération. L’Etat mauritanien est ainsi le premier appui du football national avec 761.914.389 UM représentant sa subvention accordée aux équipes nationales (équipe A, U-20 et U-17), soit 67,5% du budget. La FIFA appui la FFRIM avec une subvention de 116.747.592 UM, plus un bonus de 52.843.995, représentant respectivement 10,34% et 4,68% du budget. Les autres recettes sont formées par les recettes du sponsor Mauritel (plus de 67 millions UM), les billetteries, les espaces publicitaires, les recettes d’Attijari-Bank (10 millions UM)…

Les dépenses soutenues par la FFRIM sont légèrement supérieures aux recettes, car elles s’élèvent à Un milliard cent vingt-deux millions neuf cent cinquante six ouguiyas (1.122.019.956 UM). Les équipes nationales absorbent 67,91% des dépenses (761.914.389 UM), les autres dépenses concernant le fonctionnement de la fédération (13.602.780 UM) et les compétitions nationales (55.026.565 UM).

Soutien aux clubs et aux ligues
Dans sa nouvelle politique de soutien aux clubs et aux ligues régionales, la fédération a décidé d’allouer aux clubs la somme de 114.250.000 UM et aux ligues, le montant de 25.200.000 UM, tout en relevant à 10 Millions d’UM le prix accordé au vainqueur de la Coupe nationale de football.

Ces allocations sont cependant soumises à des contrats obligations, ainsi qu’au principe de la dépense justifiée. Ainsi, tout club qui signe forfait sera financièrement sanctionné. La FFRIM a également mis fin aux payements par cash ou par chèque. Chaque club ou ligue est tenu d’ouvrir un compte sous une double signature et ne recevra plus l’aide de la fédération que par virement bancaire.

Chaque club devra aussi se doter de deux équipes U-17 et U-15, et s’attacher les services d’un entraîneur détenteur au moins d’une licence C de la CAF pour l’équipe A, d’un entraîneur de niveau fédéral 1 et fédéral 2 pour les deux catégories inférieures. En plus, les clubs sont tenus de faire figurer au moins deux jeunes de moins de 20 ans dans leur feuille de match au cours des compétitions disputées par leur équipe A

Cheikh Aïdara





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Anticiper sur la Mauritanie Post-gaz 2021

--------------------------

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------


   Social  

Mauritanie : les autorités ordonnent la fermeture du (...)

--------------------------

PELIMIR/ Boghé, des femmes rurales ambitieuses

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------