Pour la pérennité du parc national du Banc d’Arguin

vendredi 3 juin 2016
popularité : 0%

La Résidence de France, sise à l’ambassade de France à Nouakchott, a abrité le jeudi 26 mai, une réception en l’honneur du conseil scientifique du Banc d’Arguin qui venait de clôturer une session en Mauritanie. Présidée par M. Joel Meyer, l’ambassadeur, l’événement a été vécu par de nombreuses personnalités, les membres dudit conseil et des journalistes. L’occasion pour les invités et les hôtes d’échanger sur la vie, voire la survie du Parc du Banc d’Arguin, son importance dans le développement de la nature sous toutes ses formes, la préservation de ses populations. L’occasion aussi pour cette sphère de personnalités, d’apprécier le niveau de coopération entre le Parc national du Banc d’Arguin (PNBA) et ses partenaires étrangers et de voir les perspectives de renforcement de ces liens pour une plus forte préservation de ce parc.
L’occasion aussi d’un échange de discours entre l’Ambassadeur de France, le président du conseil scientifique et le directeur du Banc d’Arguin.

Prenant en premier la parole, SE JOEL Meyer devait d’emblée exprimer les raisons de l’attachement de son pays au parc : « parce que la vie du Parc est liée à la mémoire de feu Théodore Monod, parce que aussi j’ai pu moi-même vérifier sur le terrain, plusieurs fois, l’engagement et le dynamisme des équipes du PNBA qui travaillent sans relâche et avec dévouement ». Après avoir rendu hommage au Conseil scientifique du Parc, le diplomate devait apprécier la richesse du CSBA pour sa dimension internationale et pluridisciplinaire, avant de saluer les partenaires étrangers du Parc, notamment, la coopération française, les coopérations Allemande, Espagnole, de l’Union européenne et des institutions internationales.

Avant de donner la parole, l’ambassadeur devait réitérer la disponibilité de la France dans l’appui et l’accompagnement au PNBA. Lui succédant, le président du conseil scientifique a loué l’ensemble des partenaires du PNBA, non sans saluer l’excellence de la coopération réussie entre l’administration du Parc et ses bailleurs. Le mot de la fin fut prononcé par le Directeur du Parc qui devait à son tour apprécier l’intervention des bailleurs avant d’appeler à davantage d’attention à l’endroit du Banc d’Arguin qu’il considère comme un « patrimoine mondial ».

JOB





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Les militaires mauritaniens ne lâcheront pas le (...)

--------------------------

Session parlementaire suspendue en attendant de régler (...)

--------------------------

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------


   Economie  

Anticiper sur la Mauritanie Post-gaz 2021

--------------------------

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------


   Social  

The Game Is Over : C’est Le meilleur parmi nous (...)

--------------------------

Menacé de représailles en cas de manifestation, IRA (...)

--------------------------


   Culture  

Oscar des vacances ou le talent caché des jeunes (...)

--------------------------

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

La Mauritanie accueille la coupe d’Afrique des moins de (...)

--------------------------

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------