Mme Oumoulkhairy Youssouf Eymana : Lettre ouverte

vendredi 31 mars 2017
popularité : 0%

Nous sommes un groupe de femmes, mères de famille, mères d’enfants, éducatrices, etc., des femmes sensibles aux multiples et délicats problèmes sociaux qui n’en constituent pas moins des défis majeurs de demain pour le pays comme pour la société, pour le devenir du pays, etc…

parce que déterminées à contribuer à relever ces défis que nous avons ainsi créé en 2005 l’Association pour la Promotion de la Femme et de l’Enfant (APFE) dont les Objectifs et la Mission Principale peuvent se résumer à ce qui suit :

-  La défense et la protection des Droits des Enfants

-  La Promotion des Droits de la Femme et des Enfants

-  l’Aide aux enfants de la rue

-  L’Aide aux enfants en détresse

-  La lutte contre la pauvreté et la précarité

-  La lutte pour la Cohésion sociale et la citoyenneté

-  La lutte contre les inégalités et injustices en général (toutes formes d’injustices – de discrimination et d’exclusivisme, etc…)

-  La formation et la sensibilisation autour des Maladies infectieuses comme le VIH/SIDA, la Tuberculose, le Paludisme et autres fléaux sociaux ect. Cela fait donc plus d’une décennie que nous nous pataugeons et naviguons dans cette mare sociale autant que faire se peut. Que n’avons-nous formé de femmes et de jeunes ? Que n’avons-nous fourni d’efforts, et ce malgré nos moyens limités, voir même dérisoires, ect. ?

Certes nous avons fait un choix, le choix par le chenal associatif de contribuer tant soit peut au développement socio-économique du pays. Nous demeurons plus que déterminées à relever les défis déjà sus-évoqués et nous le demeurerons sans se soucier de prix ou d’effort supplémentaire à fournir et continuerons à œuvrer dans cette optique que seul l’inacceptable inacceptable peut freiner, ect. C’est quoi donc l’inacceptable ? C’est quand on vous place sur votre chemin des balises, et ce pour permettre à d’autres de naviguer librement. Quand on donne des moyens à d’autres pendant que l’on vous demande de continuer à fournir des efforts gratuits. Quand il y a des choix à faire dans le cadre d’une saine émulation, l’on choisit ceux qu’on veut, pour laisser sur le carreau ceux dont on ne veut pas.

C’est cet acte inacceptable auquel Oumoulkhairy youssouf Eymana, Présidente de l’APFE a été confrontée plusieurs fois qu’elle entend désormais dénoncer et mettre à nu, parce que seulement … c’est inacceptable !

Comment comprendre et comment s’expliquer qu’à chaque fois qu’APFE prenne part à des élections dans le cadre du renouvellement des Structures du Groupe Droit des Enfants, dans le sens de plus de représentativité, qu’APFE gagne les élections mais se retrouve toujours perdante ?

Cela a eu lieu une première fois, c’était un Samedi 16 Avril 2016, ce que APFE a dénoncé sur les Réseaux Sociaux. APFE avait réunit 22 voix pour Oumoulkhairy Youssouf Eymana contre 1voix en faveur de Mohamed ould Ahmed Seyver. C’est pourtant Mohamed Ould Ahmed Seyver qui a été sélectionné et retenu arbitrairement, parce que Candidat CNDH, comme représentant du Groupe des Droits de l’Enfant.

C’est tout de même ridicule ! Mais fort heureusement que le ridicule ne tue pas. Il nous semble cependant, que les hautes autorités du pays, le Président de la République et son Premier Ministre ne sont pas au courant de ses manigances qui ont toujours caractérisé les élections du Mouvement Associatif au niveau de la CNDH. Et pourtant Monsieur Seyver finalement, pour une raison ou une autre, a dû démissionner en juillet 2016.

Le drame est qu’au lieu de réparer le tord fait à la Responsable de l’APFE, Mme Oumoulkhairy Youssouf Eymana, en la sélectionnant et l’installant aux lieu et place de Mr Seyver, la CNDH a décidé de procéder à de nouvelles élections.

Ces nouvelles élections ont eu lieu le Vendredi 24 février 2017, et ce en présence d’un Représentant du Ministère de la Justice, d’Un représentant du Ministère de l’Intérieur, d’un Représentant du Haut Commissariat aux Droits de l’Homme et à l’Action Humanitaire, et des Membres de la CNDH comprenant Mme la Présidente, le Secrétaire Général, le Consultant, et le reste des membres du conseil. Les résultats du vote ont été comme suit :

-  36 voix pour Mme Oumoulkhairy Youssouf Eymana ;

-  22 voix pour Mr Mohamed Ould Habib ;

-  22 voix pour Mr Lebatt Ould Mohamed

-  01 voix pour Mme Binta Samba Dia

-  01 voix nulle.

Résultat proclamé : c’est Lebatt Ould Mohamed, planton de métier dans un Ministère, qui a été finalement sélectionné, à la surprise générale, comme représentant du groupe des Droits de l’Enfant à la CNDH.

Ceci étant, il apparait clairement dans ces semblants de vote de la CNDH, plutôt ces simulacres de vote, qu’il y a anguille sous roche, que APFE ne peut plus taire ni se taire la dessus, qu’à cet effet, APFE demande solennellement à tous, le Président de la République en tête, au Premier Ministre, à la Présidente de la CNDH, aux Organismes Internationaux, aux Partenaires au Développement, ect.. que la Responsable de l’APFE, Madame Oumoulkhairy Mint Youssouf soit rétablie pleinement et entièrement dans ses Droits comme Représentante légitime du Groupe des Droits de l’Enfant à la CNDH.

APFE saisit cette opportunité pour solliciter l’appui et le soutien de tous sans faille, du Mouvement Associatif des Droits de l’Homme, plus particulièrement des Droits de l’Enfant, tant au plan national qu’au plan international, dans ces démarches visant à ce que Madame Oumoulkhairy Youssouf Eymana soit rétablie convenablement dans ses Droits…

Qu’Allah vous Bénisse !

La Présidente de l’APFE Oumoulkhairy Youssouf Eymane

APFE





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------

Leadership et éclairages sur le système bancaire en (...)

--------------------------


   Social  

Sit-In contre les inondations à Bassiknou

--------------------------

Mauritanie : Bouamatou s’engage aux côtés de l’opposition

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------