Le dossier des leaders d’IRA devant la Cour Suprême : Verdict, le 17 mai 2016

jeudi 21 avril 2016
popularité : 0%

Après cinq heures de débat, la Cour Suprême a décidé, au terme de son audience du mardi 19 avril 2016 consacrée au dossier des leaders d’IRA, de reporter le prononcé du verdict jusqu’au 17 mai prochain. Trois scénarios se dessinent selon quelques juristes, la confirmation des peines prononcée en première et deuxième instance ou leur écourtement, le renvoi de l’affaire devant une cour autrement constituée ou l’acquittement sine die.

La Cour Suprême a planché mardi 19 mai 2016 sur le dossier des leaders d’IRA, Birame Dah Abeid et Brahim Bilal Ramadan, condamnés à 2 ans d’emprisonnement en 1er instance par la cour correctionnelle de Rosso, peine confirmée en 2ème instance par la Cour d’Appel d’Aleg. Après cinq heures d’horloge, décision a été prise de reporter le prononcé du verdict jusqu’au 17 mai prochain. Déçu, Hamadi Lehbouss, conseiller du président d’IRA, Birame Dah Abeid, a déclaré que tout cela n’est que temps perdu, soulignant que « l’heure est à jamais à la mobilisation des troupes pour poursuivre le combat pour la liberté ».

Les avocats se sont dits confiants. Pour Me Brahim Ould Ebetty, « nous sommes confiants, en espérant que la Cour Suprême saura dire le droit après les violation qui ont émaillé toutes les procédures relatives au traitement du dossier de nos clients, aussi bien par le tribunal de Rosso que la cour d’Appel d’Aleg ».

Lors d’une conférence de presse animée le 28 mars dernier, Ould Ebetty déclarait déjà que ses clients « ont passé quatorze mois d’emprisonnement arbitraire dans une affaire judiciaire entachée d’irrégularités », soulignant que le dossier a traîné plus qu’il n’est prévu entre le verdict prononcé par la Cour d’Appel d’Aleg, le recours introduit par les avocats devant la Cour Suprême et la décision de cette dernière de se prononcer enfin sur le dossier. D’ailleurs, les avocats se sont dits surpris d’avoir reçu la convocation pour l’audience du 19 avril 2016 moins de vingt quatre heures la veille.

Pendant que magistrats et avocats débattaient ce jour à l’intérieur des locaux de la Cour Suprême, dehors c’était l’ambiance de fête, comme savent bien l’animer les militants d’IRA. Par dizaines, ces derniers s’étaient massés dès les premières heures de la journée devant la bâtisse. Brandissant banderoles et slogans au vent, ils criaient « Libérez les prisonniers ! Libérez Birame et Brahim ! » Sur de larges étoffes ou sur de simples supports rudimentaires, on lisait « Non à l’esclavage », « Non à l’injustice ! » « Libérez nos leaders ! ». Les femmes avaient arboré leurs plus belles parures, étalant dans un éclat de ferveur, les diverses facettes de la culture mauritanienne dans toute sa richesse folklorique.

Au son des « T’Bals » et sous les applaudissements d’une noria de rebelles aux splendides coiffures, des jeunes au corps noueux esquissaient des pans de danse. Les jeunes du « Comité de la Paix » d’IRA, reconnaissables à leur chemise blanche, pantalon et cravate noire, étaient alignés comme à la parade. L’arrivée d’Aminetou Mint Mokhtar, présidente de l’ONG « Association des femmes chefs de famille » et figure emblématique de l’engagement dans la défense des droits humains en Mauritanie fut fêtée avec emphase. Plusieurs autres défenseurs des droits de l’homme étaient présents, notamment des jeunes de « Touche pas à ma nationalité », « SOS Esclaves », « Mitaqh Haratine »…

JOB





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Bric-à-brac à l’Exécutif et au bout… un boulevard vers la (...)

--------------------------

Investiture de Ghassem Bellali, « La Mauritanie D’Abord (...)

--------------------------

Les militaires mauritaniens ne lâcheront pas le (...)

--------------------------


   Economie  

Le Maroc exporte plus que 60% de ses produits laitiers (...)

--------------------------

COMMUNIQUE DE PRESSE TASIAST POURSUIT SON APPUI A LA (...)

--------------------------

Les PPP en Mauritanie Vers l’effectivité des projets

--------------------------


   Social  

Interpol et la Mauritanie Bouamattou et Ould Debagh (...)

--------------------------

Des fleurs déposées sur les tombes de soldats britanniques à

--------------------------


   Culture  

Stan Lee est mort, la légende de la bande dessinée avait (...)

--------------------------

Oscar des vacances ou le talent caché des jeunes (...)

--------------------------


   International  

Mali, la piste algérienne dans l’assassinat des (...)

--------------------------

Sport Fichage ethnique : Roxana Maracineanu laisse une (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Mauritanie - Guinée CAN U 23 Les Guinéens dominent à (...)

--------------------------

Coupe nationale de football, Brahim Souleymane offre le (...)

--------------------------