La Mauritanie et l’extrémisme

lundi 13 août 2018
popularité : 0%

La Mauritanie condamne l’extrémisme militairement, mais elle le fabrique culturellement et l’abrite politiquement. Les preuves de cet état de fait sont nombreuses : ils sont en effet nombreux les extrémistes, à travers l’Afrique, notamment des Shebabs somaliens, voire des membres de Boko Haram et Aqmi, qui sont issus de nos Mahadras
Au plan interne, nous accordons à ces derniers l’autorisation de bâtir des facultés apostasiatrices finalement financées avec l’argent public. Mieux, dans les mosquées, on trouve toujours au moins un délégué de gangs extrémistes.
En Mauritanie, Ould Deddew a émis une Fetwa en faveur de port d’armes contre l’Etat qui a profité à El Khadim Ould Semane. Et personne n’y a trouvé à redire
En Mauritanie, un individu ignorant peut se lever pour annoncer depuis l’estrade d’une mosquée, la « licité » de l’effusion de sang. Et personne n’y trouve d’inconvénient. N’est-ce pas ce que font couramment des gens tels Yehdhih Ould Dahi et Ould Sidi Yahya ?
En Mauritanie, un érudit peut ordonner à ses disciples d’attaquer une télévision privée, de s’en prendre aux magistrats et aux avocats au cours d’un procès. Et après, cela n’attire l’attention de personne !
En Mauritanie, il n’y a pas d’écoles d’ingénieurs, ni de facultés de pharmacie. Mais il y a un Institut supérieur et de l’Université d’Aîoun qui forment annuellement des centaines de fondamentalistes sur le compte de l’Etat pour insuffler du sang neuf dans des partis et mouvements extrémistes !
En Mauritanie, l’argent islamiste circule pour acheter les consciences et créer des tendances ; et c’est en Mauritanie seule que le mufti d’Al Qaïda peut se hasarder à donner des leçons aux gens, menacer l’Etat en entier et contraindre le président de la République la détention d’une personne que les tribunaux ont libérée.
Finalement, la Mauritanie ne combat nullement l’extrémisme, car elle l’abrite et en est la mère protectrice.
Alors, il faut bien présumer que ce qui s’est déroulé le vendredi août n’est qu’une simple échauffourée avec des bandes de contrebandiers ou d’orpailleurs mais surtout pas avec des djihadistes.

MOM





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Ghazwani, le meilleur choix après le meilleur des (...)

--------------------------

Mauritanie : un général en remplace un autre

--------------------------

Mohamed Abdel Aziz renonce à un 3ème mandat et ouvre un (...)

--------------------------


   Economie  

Les experts mauritaniens à l’école des changements (...)

--------------------------

Les femmes et les filles au cœur d’une rencontre des pays (...)

--------------------------

Mines : une transaction scellée autour de 1.180 tonnes (...)

--------------------------


   Social  

AMEM, le projet maghrébin de la migration du travail (...)

--------------------------

Naissance de La Coalition des Opérateurs mauritaniens (...)

--------------------------


   Culture  

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------

Les doits de l’enfant à l’Assemblée nationale mauritanienne

--------------------------


   International  

Sénégal Présidentielle 2019 : Un Rapport tire la sonnette (...)

--------------------------

Exportations : premier convoi par voie routière vers le (...)

--------------------------


   Médias  

Esclavage en Mauritanie : la BBC piégée

--------------------------

Le président de la République sera présent à la marche (...)

--------------------------


   Sport  

Retour avec Dr.Bâ Mohamedou sur le détournement de 75.000 (...)

--------------------------

Cérémonie des Awards, une marque d’image du président de (...)

--------------------------