IRA-Mauritanie | Communiqué : Esclavage en Libye

mardi 21 novembre 2017
popularité : 0%

Le monde est stupéfié en découvrant qu’en ce 21ème siècle où la technologie de l’information et de la communication a permis l’accélération de la globalisation, offrant à l’humanité une occasion de vivre sa plus belle civilisation qu’en Afrique, au bord de la méditerranée et précisément en Libye, la pratique de l’esclavage au vu et au su de tous.

De jeunes noirs africains fuyant la misère dans leurs pays d’origine, bravant terres et mers hostiles, avec l’espoir d’atterrir sur la terre promise l’Europe, sont vendus comme esclaves lors d’une opération publique de vente aux enchères et devant des représentants de médias étrangers.

Comment est-ce possible que de jeunes noirs soient vendus dans des marchés en Libye comme du bétail ? Et, qui est responsable de cette situation de désolation et d’humiliation que vivent ces jeunes noirs en Libye ?

Nous, IRA – Mauritanie, condamnant fermement les pratiques d’esclavage sur de jeunes noirs en Libye, dénonçons les dirigeants européens qui, pour sécuriser leurs frontières, ont favorisé cette situation de pure barbarie.

Nous dénonçons également les dirigeants africains complices et corrompus au service de leurs maîtres occidentaux au prix de leur maintien au pouvoir et au détriment de leurs peuples.

Enfin, nous lançons un appel à tous les africains d’Afrique et d’ailleurs de manifester vivement mais pacifiquement leur réprobation des pratiques esclavagistes devant les représentations diplomatiques libyennes.

Fait à Nouakchott, le 20 novembre 2017

La Commission de communication

IRA-Mauritanie





Commentaires

Logo de Aly ould Eleyouta
vendredi 24 novembre 2017 à 02h53 - par  Aly ould Eleyouta

c’est un acte condamné, mais il ne doit jamais servir de prétexte pour que les vendeurs de ce genre de problèmes sautent sur l’occasion afin de faire passer leurs propres objectifs égoïstes et mesquins.
il faut que les dirigeants libyens prennent leur responsabilité face à ces pratiques barbares et inhumaines, et qu’ils se rendent compte que ce genre de pratiques d’antan est révolu est n’est plus acceptable dans le monde d’aujourd’hui, et que les préceptes islamiques l’interdisent avec vigueur.




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------

Leadership et éclairages sur le système bancaire en (...)

--------------------------


   Social  

Sit-In contre les inondations à Bassiknou

--------------------------

Mauritanie : Bouamatou s’engage aux côtés de l’opposition

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------