Expulsion de Tariq Ramadan : Une visite jugée inappropriée

mercredi 20 juillet 2016
popularité : 0%

Le célèbre prédicateur suisse d’origine égyptienne, Tariq Ramadan, a été arrêté à l’aéroport de Nouakchott puis expulsé vers le Maroc. Il venait de débarquer d’un vol de la Royal Air Maroc le samedi 16 juillet 2016. Tariq Ramadan était invité par deux associations mauritaniennes pour animer une série de conférences qui devaient s’achever le 20 du mois courant. Aucune explication officielle n’a été donnée par rapport à son expulsion, mais la plupart des observateurs pensent que sa visite, à quelques jours d’un important Sommet de la Ligue Arabe à Nouakchott, était inappropriée eu égard à ses démêlées avec certains pays hôtes de la Mauritanie, tels que l’Egypte et l’Arabie Saoudite.

Beaucoup pensent que l’expulsion de Tariq Ramadan, le célèbre prédicateur suisse, était prévisible. Son arrivée en Mauritanie le samedi 16 juillet dernier en provenance du Maroc, alors que se prépare un Sommet historique de la Ligue Arabe à Nouakchott, aurait mis les autorités locales dans un véritable embarras. En effet, l’islamologue d’origine égyptienne qui est connu pour ses idées progressistes et son talent d’orateur hors pair, est un pourfendeur né des régimes arabes dictatoriaux, comme l’Egypte, et des monarchies royales du Golfe, en particulier le Royaume wahhabite d’Arabie Saoudite. Honni aussi bien par les Saoudiens que par le pouvoir au Caire, son séjour en Mauritanie aurait pu compromettre l’arrivée programmée du Roi Selman et du président Abdel Vetah Essissi, entre autres dirigeants arabes . Des risques que le pouvoir mauritanien ne tenait nullement à prendre.

Aussi, dès son débarquement, il a été arrêté à l’aéroport puis renvoyé le lendemain vers le Maroc. Le Professeur Ramadan qui dirige plusieurs chaires d’universités, notamment au Royaume Uni et aux Etats-Unis, a profité de son internement forcé à l’aéroport Oumtoumsy de Nouakchott pour poster une vidéo sur sa page facebook. Selon lui, son interdiction d’entrée en territoire mauritanien pourrait avoir été commanditée par Paris ou par Riadh et qu’il trouve incompréhensible qu’une République Islamique comme la Mauritanie puisse l’expulser alors qu’il était venu animer des conférences religieuses sur la radicalisation, sur la justice et la paix sociale. Il a appelé les Mauritaniens à poursuivre la lutte contre l’esclavage, le racisme et les discriminations. Il était l’invité de l’association Main dans la Main de l’Imam Sarr et l’association La Marmite du Partage de Khally Diallo.

Cet incident a été diversement apprécié par l’opinion publique nationale. Beaucoup ont dénoncé l’expulsion de Tariq Ramadan, estimant que ce geste était contraire aux valeurs d’hospitalité du peuple mauritanien. D’autres ont évoqué les bénéfices que les Mauritaniens auraient pu tirer des conférences de cet illustre islamologue, rendu célèbre par ses confrontations télévisées avec des célébrités françaises, comme Nicolas Sarkozy et Manuel Valls.

Tariq Ramadan est surtout apprécié pour ses idées et ses capacités oratoires, qui ferait peur à certains européens qui le trouvent trop brillant pour un musulman et à certains Etats arabes qui le considèrent comme un dangereux réformateur. Ainsi, ceux que l’expulsion de Tariq Ramadan ont révolté estiment que la décision des autorités mauritaniennes est mal placée d’autant plus que la vidéo qu’il a placée sur sa page facebook a été visionnée par plus de 3.000 personnes en quelques heures, alors que son audience en Mauritanie était estimée à 2.000 auditeurs. Ils estiment que dans un monde globalisé comme celui d’aujourd’hui, interdire l’accès des territoires à des penseurs comme Tariq Ramadan est un geste puérile, car rien ne peut arrêter mes idées de franchir les frontières.

En revanche, il y a ceux qui ont salué l’expulsion de Tariq Ramadan, voyant en lui un frère musulman proche des islamistes de Tawassoul et dont la présence en Mauritanie pourrait nuire aux intérêts du pays, notamment dans ses relations avec certains pays arabes, comme l’Arabie Saoudite et l’Egypte.
A noter que la Mauritanie est le 8ème pays arabe musulman à avoir interdit l’accès de son territoire à Tariq Ramadan.

MOMS





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Anticiper sur la Mauritanie Post-gaz 2021

--------------------------

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------


   Social  

Mauritanie : les autorités ordonnent la fermeture du (...)

--------------------------

PELIMIR/ Boghé, des femmes rurales ambitieuses

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------