Enfin, la pluie !

lundi 4 juillet 2016
popularité : 0%

Après de longs mois d’attente, les Mauritaniens viennent, enfin, d’avoir le plus merveilleux cadeau que le ciel peut leur faire : la pluie !
En effet, plus de cinq localités du pays ont été arrosées durant ces derniers jours. Des précipitations dépassant les attentes ont même été enregistrées dans des zones où la pluie n’avait pas du tout accepté de tomber l’année dernière. Certes, des dégâts "collatéraux" seront à terme nombreux à signalés par ci- et par-là, mais, dit-on dans l’adage populaire, la pluie ne détruit que pour reconstruire !

Osons seulement espérer que la cadence de cette eau qui tombe du ciel sera régulière et soutenue pour le reste de la saison. Espérons que la pluie assure les semences et conduisent à des récoltes afin que les gens puissent respirer le reste de l’année et se passer des futilités du genre Emel et autres actions de tapage médiatique.

Des actions - on l’a vu ces dernières semaines avec le mois de Ramadan-, ne servent qu’à couvrir les détournements des biens de la collectivité que commettent les hauts responsables impunément qui en ont la charge !
Il est de notoriété publique que la pluie est et demeure le premier régulateur économique en Mauritanie. Sans elle, le petit peuple, constitué de l’écrasante majorité des Mauritaniens ne peut point s’en sortir. Il ne peut même pas entrevoir la vie sous ses meilleurs auspices. Le bétail, qui forme la principale source de revenus ne pouvant pas survivre dans un milieu où l’Etat est incapable de mettre en place les outils et instruments nécessaires pour assurer les sources permanentes d’eau, de fourrage et de suivi, ne peut croître qu’avec l’abondance de pâturages bien repartis dans l’espace.

D’ailleurs, heureusement que cette réparation équitable dans l’arbitraire de la fatalité, ne dépend pas de l’Etat. Si tel avait été le cas, la pluie aurait subi le trafic d’influence, le tribalisme, le népotisme, le racisme et elle aurait été utilisée pour affaiblir les adversaires politiques et corrompre les amis de la majorité !

Dans l’espoir de voir une bonne saison de pluie s’installer chez nous en cette fin du mois béni du Ramadan, l’Etat doit se mettre à l’œuvre afin d’accompagner les populations. D’abord pour faire face à l’immédiat en mettant en place des digues dans certaines régions du pays mais aussi en dotant des quartiers entiers de Nouakchott de moyens susceptibles d’aider à préserve la paix dans les foyers. Tout comme il devra assurer les entrants et matériels agricoles pour les populations travaillant dans les cultures du Dieri afin de palier la destruction systématique et programmée de l’agriculture fluviale par l’inique et stupide politique foncière suivie. Ayant été incapable d’assurer à ses populations une répartition juste et équitable des ressources du pays, l’Etat a ici la possibilité de jouer les prolongations et de se rattraper. Il lui suffit juste de conduire une politique de gestion de rupture, basée sur l’intérêt collectif, sans restriction aucune.

C’est la moindre des choses qu’il devra faire. D’autant qu’avec de pareilles décisions, il allégera la pression de la demande du monde rural et s’affranchira d’actions comme le fameux Emel qui a consumé les ressources sans résoudre les problèmes !

Amar Ould Béjà





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Ghazwani, le meilleur choix après le meilleur des (...)

--------------------------

Mauritanie : un général en remplace un autre

--------------------------

Mohamed Abdel Aziz renonce à un 3ème mandat et ouvre un (...)

--------------------------


   Economie  

Les experts mauritaniens à l’école des changements (...)

--------------------------

Les femmes et les filles au cœur d’une rencontre des pays (...)

--------------------------

Mines : une transaction scellée autour de 1.180 tonnes (...)

--------------------------


   Social  

Le BIT forme des jeunes à Bassiknou et au camp des (...)

--------------------------

AMEM, le projet maghrébin de la migration du travail (...)

--------------------------


   Culture  

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------

Les doits de l’enfant à l’Assemblée nationale mauritanienne

--------------------------


   International  

Sénégal Présidentielle 2019 : Un Rapport tire la sonnette (...)

--------------------------

Exportations : premier convoi par voie routière vers le (...)

--------------------------


   Médias  

Esclavage en Mauritanie : la BBC piégée

--------------------------

Le président de la République sera présent à la marche (...)

--------------------------


   Sport  

Retour avec Dr.Bâ Mohamedou sur le détournement de 75.000 (...)

--------------------------

Cérémonie des Awards, une marque d’image du président de (...)

--------------------------