Des langues et des boutiques

lundi 30 mai 2016
popularité : 0%

Le pire service que l’État rend à l’arabe comme seule et unique langue nationale officielle est de la présenter constamment, dans les faits, comme instrument d’oppression et de discrimination et comme objet culte de la dévalorisation culturelle et de l’abaissement des autres langues nationales et de leurs locuteurs.
Tout cela sur fond d’une fictive concurrence avec le français qu’adorent pourtant les membres de l’establishment régnant et leur progéniture et qu’ils n’excluent de l’espace public que pour mieux exclure la masse de ses locuteurs actuels, à savoir la grande masse des cadres négro-africains certes mais aussi tous les laissés pour compte de l’arabisme de pacotille.

Au final, voilà le résultat de la victoire de l’arabisme chauvin : la dévalorisation de la langue arabe dans son enseignement scientifique autant que dans son usage effectif dans certains secteurs clé de la vie nationale, comme le commerce import-export, les banques et finances, les mines etc où prédomine l’usage du français, expliquant du coup la prédilection des familles nanties du système en place pour cette langue. Ceci, malgré toutes les mesures officielles hypocrites prises contre elle mais qui ne frappent que les fils et filles de pauvres de nos différentes communautés.
En ensevelissant les autres nationales et en les réduisant constitutionnellement en de simples idiomes folkloriques, en invisibilisant le français tout en le transformant en langue de la classe sociale dominante pour ses affaires réelles, le gouvernement poursuit son œuvre de division de notre pays en élargissant tous les jours le fossé identitaire qu’il a lui même creusé entre nos ethnies autour de cette question linguistique, et d’abord entre nos jeunes.

Voilà dans quel cadre s’inscrit le sens la dernière mesure stupide que vient de prendre la Communauté Urbaine de Nouakchott relative à l’écriture des enseignes des…boutiques !

Gourmo Abdoul Lo





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------

Elections du 1er septembre : Le parti El Moustaqbel dit (...)

--------------------------


   Economie  

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------

Leadership et éclairages sur le système bancaire en (...)

--------------------------


   Social  

Sit-In contre les inondations à Bassiknou

--------------------------

Mauritanie : Bouamatou s’engage aux côtés de l’opposition

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------

Sénégal : Khalifa Sall révoqué par Macky Sall de son mandat (...)

--------------------------


   Médias  

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------

Voilà pourquoi Horizons et Chaab ne paraissent (...)

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------