Association mauritanienne des droits de l’homme Une quinzaine pour la femme mauritanienne

mercredi 22 mars 2017
popularité : 0%

Me Fatimata MBaye, présidente de l’Association mauritanienne des droits de l’homme (AMDH) a animé, samedi 18 mars 2017 au siège de son organisation sis à l’immeuble Nejah de Nouakchott, une conférence de presse relative au lancement de la quinzaine de la femme mauritanienne
L’Association mauritanienne des droits de l’homme (AMDH) a organisé ce samedi 18 mars à son siège à Nouakchott une conférence de presse. Il s’agissait de lancer les grandes lignes d’une quinzaine de la femme que l’AMDH va organiser à l’occasion de la fête du 8 mars. Une façon de se démarquer, selon Me Fatimata MBaye présidente de l’organisation, des autres initiatives lancées dans ce sillage. Elle souligne que l’objectif est d’introduire une certaine décentralisation de la fête internationale de la femme qui porte l’accent sur la situation des droits de femme et de la jeune fille en Mauritanie.
"Nous parlerons du droit des femmes et de notre volonté de préserver la femme contre toute forme de violence" a souligné Me MBaye. La femme, selon elle, est violentée, mettant l’accent sur une nouvelle forme de violence à laquelle elle est confrontée aujourd’hui. Il s’agit de la violence liée au terrorisme avec les femmes kamikazes. L’avocate mauritanienne, l’une des plus primées du pays rappelle que le gouvernement mais aussi la société civile mauritanienne ont pris des engagements internationaux dans ce domaine. D’où l’intérêt de rappeler l’arsenal juridique existant en Mauritanie et qui garantit les droits des femmes.
"Notre but est de faire en sorte que nous puissions vivre dans une société où la femme ne sera plus exposée à aucune forme de violence" a-t-elle encore déclaré.
Elle a aussi rappelé la loi sur le genre qui a été rejetée par l’Assemblée. "C’est normal, a dit Me Fatimata MBaye, car la loi comporte des termes qui peuvent prêter à confusion et il faut l’améliorer de sorte qu’on ne brûle pas les étapes face à des mentalités encore très peu mures par rapport à certaines sémantiques internationales ».. Selon elle, le jour où cette loi sera adoptée, les Mauritaniens se rendront compte des acquis qu’ils ont obtenu.
Me Fatimata MBaye a également parlé d’autres formes de violence comme les Mutilation génitale féminines (MGF) ou excision des filles. Selon elle, la pratique reste encore importante avec des taux toujours élevés en Mauritanie. Selon l’UNICEF, 71% de filles continuent à être excisées dans le pays malgré les dépôts en masse de couteaux, les campagnes de sensibilisation, les mécanismes régionaux et internationaux dont la Mauritanie est partie prenante et malgré l’implication des religieux et de la société civile. « Seule une loi réprimant sévèrement la pratique pourra juguler le drame que vivent des centaines de jeunes filles dans notre pays » a conclu Me Fatimata MBaye.
Cheikh Aïdara





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------

Elections du 1er septembre : Le parti El Moustaqbel dit (...)

--------------------------


   Economie  

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------

Leadership et éclairages sur le système bancaire en (...)

--------------------------


   Social  

Sit-In contre les inondations à Bassiknou

--------------------------

Mauritanie : Bouamatou s’engage aux côtés de l’opposition

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------

Sénégal : Khalifa Sall révoqué par Macky Sall de son mandat (...)

--------------------------


   Médias  

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------

Voilà pourquoi Horizons et Chaab ne paraissent (...)

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------