Wade-Aziz : les liaisons dangereuses ?

vendredi 19 août 2016
popularité : 0%

L’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade est attendu prochainement en Mauritanie. Cette visite qui interviendrait en pleine période de froid diplomatique entre Dakar et Nouakchott, est scruté du côté du pouvoir sénégalais.

Alors que Dakar et Nouakchott sont en froid diplomatique, l’ancien président sénégalais, Abdoulaye Wade, est attendu du côté de la Mauritanie. En tout cas, c’est ce qu’annonce le journal « Le Quotidien » dans son édition du jour, citant des sites mauritaniens.

Pour le journal, cette manœuvre du vieux politicien de l’autre côté du fleuve Sénégal a pour but de sceller une « alliance improbable » avec « l’autocrate » président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz pour faire perdre le Nord à Macky Sall.

« En froid avec Macky Sall, le président mauritanien trouve en la personne de l’ancien chef de l’Etat sénégalais un relai pour prolonger la bataille autour du Polisario », écrit « Le Quotidien ». Même si cela ne peut être qu’une « alliance de circonstance », un rapprochement Wade-Aziz suscite forcément beaucoup d’interrogations et d’inquiétudes du côté du pouvoir sénégalais.

Il faut rappeler que lorsqu’il était au pouvoir, Abdoulaye Wade, connu pour sa ruse politique, avait tissé de solides liens avec Aziz. Principal médiateur dans la crise mauritanienne consécutive au putsch orchestré par Aziz, le président sénégalais d’alors avait joué un rôle déterminant dans la résolution de la crise. Ce qui avait abouti à l’organisation d’élections dont on connaît le résultat et, du coup, à légitimer le pouvoir d’Aziz. S’agit-il aujourd’hui d’un retour d’échelle de la part d’Aziz à un son « ami » pour l’aider à faire élire son fils (Karim) à la tête du Sénégal ? L’adage dit que l’ennemi de mon ennemi est mon ami…

Si cette hypothèse semble plus plausible, « Le Quotidien » n’écarte pas l’hypothèse que le voyage de Wade en Mauritanie puisse avoir un volet financier, en rapport avec l’affaire Karim Wade. En effet, pendant la traque des biens dits « mal-acquis », le journal avait révélé l’existence de comptes ouverts au nom de Karim Wade auprès de la Banque mauritanienne pour le commerce international (BMCI. Cependant, ni pendant l’instruction, ni durant le procès, la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) n’avait évoqué l’existence de ces comptes.

Par notre correspondant à Dakar/
Ibrahima Diallo

Le360





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Anticiper sur la Mauritanie Post-gaz 2021

--------------------------

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------


   Social  

Mauritanie : les autorités ordonnent la fermeture du (...)

--------------------------

PELIMIR/ Boghé, des femmes rurales ambitieuses

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------