Trump élu président des Etats-Unis : Réactions des Mauritaniens sur Facebook

vendredi 11 novembre 2016
popularité : 0%

Mamoudou Lamine Kane

Apprendre à balayer devant sa porte, enlever la poutre qui est dans son œil avant de voir la paille qui est dans l’œil de son voisin. Quand je vois certains compatriotes, africains, mauritaniens, crier à la fin du monde avec l’élection de Trump, et mettre Hillary en photo de profil : Arrêtez de DE-CON-NER ! si vous mettiez 10¨% de cette indignation sélective dans l’arène politique locale, je vous promets que beaucoup de choses, d’injustices se résoudraient plus facilement.

Rien ne va changer avec Trump président. Les Etats-Unis sont une vraie démocratie, quoi qu’on en dise, il y a des contre-pouvoirs. Un de ceux qui aurait dû faire leur boulot (LES MEDIAS) n’ont pas fait le leur : on en est donc là. Diaboliser n’a jamais servi à rien.

— -

Ould Oumeïr Mohamed Fall

Ceci dit, Trump ne peut pas faire pire que ses prédécesseurs pour le monde auquel nous appartenons... Pour l’Afrique, les Arabes, les Musulmans et ceux de nos latitudes, l’expression de l’hégémonie impérialiste sera peut-être plus évidente, moins "travaillée" qu’avec Clinton ou Obama.

Sans prétendre rendre le monde plus juste, Trump entreprendra de refaire le monde en donnant à l’Amérique des rôles plus évidents et plus forts parce qu’il croit à la paix par la force... Rien à regretter ce matin si ce n’est l’effet boule de neige qui pourrait amener Le Pen au pouvoir en France ou ses semblables ailleurs...

— 

Abdoulaye Diagana

Maintenant que va-t-il advenir des menaces de Trump ? Je prends les paris et je réponds : pas grand chose. Maintenant que l’élection est derrière nous l’élu fera comme d’autres avant lui en acceptant la dure réalité qui veut que la campagne c’est une chose, gouverner en est une autre. Il construira peut-être un mur sur un kilomètre ou deux (pour ne pas renoncer à une promesse phare) mais ne fermera jamais hermétiquement la frontière avec le Mexique. Pas plus qu’il n’expulsera tous les sans-papiers Mexicains. Il ne refusera pas non plus le visa aux Musulmans (promesse irréaliste).

Hillary ne sera pas obligée de demander l’asile politique à la Birmanie, la Corée du Nord ou la Mauritanie et elle n’ira pas en prison pour son serveur privé (l’une des conneries du siècle). Il ne dénoncera pas non plus l’accord sur le changement climatique (en tout cas pas fondamentalement).

Il n’aidera pas l’Arabie Saoudite à obtenir l’arme nucléaire. Il ne reviendra pas sur la normalisation des relations entre les USA et Cuba. Parce qu’il sera rattrapé par la realpolitik. Mitterrand aussi avait fait campagne à gauche pour gouverner à droite (hormis le passage Maurois et un peu Rocard). Chirac avait fait campagne très à droite pour gouverner au centre et par certains aspects même à gauche. Il y’en a un autre qui se disait ennemi de la finance et qui a fait des cadeaux inespérés au patronat et aux riches. Donc keep calm.

NB : Trump n’est pas ma tasse de thé, même si, épuisé par une longue journée de marche, je me suis arrêté dans sa tour de la fifth avenue pour juste prendre un Chai tea latte soy dans le Starbucks’s qui s’y trouve. Je suis sur que ce ne sont pas ces 7$ qui l’ont fait élire président. La raison est à chercher ailleurs.

— 

Lo Gourmo

L’Histoire avance souvent par son côté pourri...! Et du mauvais peut surgir le bon...

— 

Mariem Mint Derwich

Donald Trump, 45° président des Etats Unis, hormis le fait que cela est une demi surprise, soulève et pose des questions précises, en dehors de tout affectif :

- la responsabilité de la presse américaine et, en général, internationale : en diabolisant à l’extrême le candidat républicain, les médias ont occulté tout ce qu’il y avait comme attente des américains. En se focalisant sur le côté "bouffon" de service, ils lui ont rendu service en faisant de la publicité pour le buzz.

- le rejet d’Hillary Clinton qui, à mon humble avis, fut la plus mauvaise des candidates qui soit. Je reste persuadée que beaucoup ont voté Trump contre Clinton. Non pas pour Trump.

- la sous estimation du bilan Obama. Là aussi les médias ont privilégié l’aspect sympathique de Barack Obama, mais l’humour, la couleur de la peau et l’élégance ne font pas une politique. Somme toute, Obama est aussi responsable de la défaite d’Hillary Clinton.

- en ce qui concerne l’Afrique, reste à savoir ce qui nous attend. Trump, à part des sorties ( là aussi le buzz, et ça a fonctionné) virulentes et racistes sur le Kenya et le Nigéria, n’a pas l’Afrique dans ses priorités, s’étant contenté, dans sa campagne, de tacler, là encore, les Clinton. Son allusion au Nigéria fait référence à la fin des années 90 et au financement de la part de l’ancien dictateur nigérian à la fondation Clinton. Et on ne peut pas dire que cela fait une politique étrangère africaine.

- Monde arabe : dans son discours de victoire Trump a fait une allusion appuyée au Général Flynn qui fut l’ancien chef des renseignements militaires sous Obama et dont des désaccords avec l’administration Obama lui feront quitter son poste. Aujourd’hui c’est le Général Flynn qui est le plus proche conseiller de Trump sur la politique étrangère.

Ce n’est pas anodin et cela dessine la future politique étrangère de Trump vis à vis du monde arabe, même si elle reste floue. Les points clés en sont : « Tout ce que nous pouvions faire de mal au Moyen Orient, nous l’avons fait » ( Trump dans une interview au New York Times en début d’année 2016) ; changement de politique envers l’Arabie Saoudite accusée de ne pas s’investir militairement sur le terrain des conflits de la sous région et menacée, en cas de non participation militaire effective, de voir l’Amérique ne plus acheter son pétrole ; indexation des pays arabes accusés d’être responsables, en partie, de la situation au Proche et Moyen Orient .

Là aussi ne pas oublier les propos du Général Flynn : "Il faut s’adresser au monde arabe et lui dire, bon, vous avez une responsabilité". y ajouter la remise en cause de l’accord avec les iraniens ( à mettre en perspective avec la tiédeur des relations américaines avec les pétro monarchies, tiédeur déjà présente dans la politique de l’administration Obama), le rapprochement avec Poutine au sujet de la guerre contre l’EI, le soutien affiché ( permanence de la politique étrangère américaine) à l’Etat d’Israël .

Si nous y ajoutons les propos trés islamophobes de Trump, je ne peux, là aussi, avoir une idée précise de la politique étrangère future de Trump vis à vis du monde arabe...Même si l’on voit se dessiner une rupture totale... - Quid des accords sur le climat ? Trump est un climato sceptique.

- L’obsession des frontières et de l’immigration ce qui est un paradoxe pour un magnat du bâtiment qui a bénéficié de la main d’oeuvre immigrée aux Etats Unis. Comment gérer les contradictions ? Comment gérer l’isolationnisme ?

- L’Obama Care : avec un pouvoir absolu ( Congrès et Chambre des Représentants Républicains) Trump a annoncé l’abrogation de cette couverture sociale. Et il réussira, maintenant que les Républicains sont partout... Retour à la case départ ?

- L’appui total au second amendement au sujet des armes...

- Quelles relations avec l’Europe ? Cette dernière vient de lancer une invitation à Trump pour un sommet européano américain

- Quel nouvel OTAN ? Trump a clairement annoncé que l’OTAN tel que nous le connaissons est obsolète. Un nouvel Otan sous quelle forme, avec quelles stratégies et quelles lignes directrices ? ( à mettre en perspective avec les interrogations sur les guerres au Proche et au Moyen Orient)

- Et la question primordiale : comment tout le monde n’a t’il pas entendu cette Amérique qui pense toujours que les Etats Unis vivent dans une crise économique ?

— 

Aminata Ba Barry

Les démocrates n’ont pas voté massivement. Là se trouve le vrai problème. Ils n’ont pas réalisé la gravité du moment.

Je ne regrette pas mon choix et l’assume totalement. C’est trop facile de dire qu’un autre candidat aurait fait l’affaire maintenant que les carottes sont cuites.

J’ai voté Hillary Clinton et je suis fière d’avoir eu cette opportunité. Nous semblons ou faisons semblant d’oublier aussi qu’Hillary est une femme et que certains esprits refusent d’évoluer, sans ajouté ici le racisme toujours présent dans nos sociétés. Nous avons perdu, c’est pas la fin du monde. Dieu est aux commandes.
On avance !

— 

Binta Baba Sy

Eh bien ! c’est ce qui arrive quand les médias manipulent les gens de voter pour la personne que leurs lobby ont choisi.

Les occidentaux, nous ont fait croire que la démocratie est la meilleure invention du monde, ils vont jusqu’à l’imposer au reste de la planète par tous les moyens. Avec le Brexit et la victoire possible de Trump vous verrez comment cette magnifique invention qu’est la démocratie sera questionnée et remise en cause. La liberté pour un peuple de choisir un dirigeant qui représente ses vrais croyances n’est pas si évidente à accepter même pour les sois disant grandes démocraties de ce monde. Nous vivons dans un monde d’hypocrite les masques tombes. Voici le vrais vissage de l’Amérique il faudra vivre avec

Pendant ce temps à nous autres ont continué de nous aveugler avec la Démocratie.May Gob bless the world

— 

Cheikh Ahmedou Mohamed Lemine

L’Amérique aura le président qu ’elle mérite. Donald Trump est presque sûr d’être élu. Bientôt la politique des Usa va changer s’il met en exécution son programme. Sa vision différe de l’image d’une Amérique inclusive et ouverte au monde.

— 

Ely Abdellah

C’est déjà la fête du côté de l’extrême droite et des milieux racistes de par le monde. Marine Le Pen jubile et n’attend même pas la proclamation des résultats pour féliciter Trump, son poulain.

— -

Abderrahmane Fall

Quelle désagréable surprise..."Doff Dofflou Ba Nek 45 President des USA." Ainsi va la Vie et c’est une volonté divine !

— 

El Hadj Ngaede

Bonjour à tous sauf aux africains qui vivent en Afrique et qui jouent aux choqués parce que Trump est President alors que même le fait de se rappeler le nom de leur président donne le tournis...

— -

Samba Mbaré Bâ

Cela me rappelle l’élection Bush fils pour son deuxième mandat face John Kerry tout le monde donné ce dernier gagnant mais hélas Bush était revenu aux affaires. Bandirabes les Américains Sont imprévisibles be gourmotoma ko dow,lol

— 

Mariame Kane

Le verdict Américain est tombé , je ne félicite pas Trump mais je tourne cette page sombre et je me soucie de mon Trump qui est Aziz .. Reprenons nos esprits et pensons à nos problèmes et à nos martyrs massacrés par nos Trump nationaux . Non à l’oubli !

— -

Kissima Diagana

Un peu comme Ségolène Royal face à Nicholas Sarkozy autrefois et ailleurs, Hillary Clinton perd aujourd’hui devant Donald Trump... Sarkozy à semé le feu et le sang en Afrique...Pourvu que Trump laisse tranquille le monde suffisamment malmené....

— -

Jedna Deida

Le Monde retient son souffle avec l’élection de Trump à la Maison Blanche. Où va-t-on basculer ? Assurément aucun espoir n’est plus permis.

Kassataya





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Bric-à-brac à l’Exécutif et au bout… un boulevard vers la (...)

--------------------------

Investiture de Ghassem Bellali, « La Mauritanie D’Abord (...)

--------------------------

Les militaires mauritaniens ne lâcheront pas le (...)

--------------------------


   Economie  

Le Maroc exporte plus que 60% de ses produits laitiers (...)

--------------------------

COMMUNIQUE DE PRESSE TASIAST POURSUIT SON APPUI A LA (...)

--------------------------

Les PPP en Mauritanie Vers l’effectivité des projets

--------------------------


   Social  

Des fleurs déposées sur les tombes de soldats britanniques à

--------------------------

Les militants d’IRA préparent un sit-in le 15 novembre, (...)

--------------------------


   Culture  

Stan Lee est mort, la légende de la bande dessinée avait (...)

--------------------------

Oscar des vacances ou le talent caché des jeunes (...)

--------------------------


   International  

Mali, la piste algérienne dans l’assassinat des (...)

--------------------------

Sport Fichage ethnique : Roxana Maracineanu laisse une (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Mauritanie - Guinée CAN U 23 Les Guinéens dominent à (...)

--------------------------

Coupe nationale de football, Brahim Souleymane offre le (...)

--------------------------