Tidjikja apporte son soutien aux amendements constitutionnels

mercredi 3 mai 2017
popularité : 0%

La campagne de sensibilisation en faveur du « oui » vient d’être lancée à Tidjikja à travers l’organisation par les membres du groupe El Insav wel Adala ce dimanche 30 avril d’une marche imposante suivie d’un meeting populaire en prélude à la campagne de sensibilisation qui sera organisée par l’UPR très prochainement.

Oumar Diarra, Brahim Ould Beye Khalifa Ould Nahi et leurs amis issus pour l’essentiel de la communauté hratine, ont réussi le pari de la mobilisation.

« Ceci n’est que le début. La prochaine fois, la mobilisation sera encore plus importante. Notre objectif est de convaincre les populations locales de l’ intérêt de la mise en œuvre des amendements constitutionnels, les seuls à même, de permettre au pays de faire un bon qualitatif, aussi bien, pour son développement économique que pour le raffermissement de sa démocratie. Je vous invite donc à vous inscrire sur les listes électorales et voter massivement pour l’entérinement de ces amendements constitutionnels », indique Brahim Ould Beye.

Oumar Diarra est du même avis. « Nous sommes engagés à apporter notre soutien au Président de la République son excellence Mohamed Ould Abdel Aziz en votant massivement en faveur du oui, le 15 juillet prochain », lance-t-il.

« Notre appui au Président de la République et à son programme politique est un appui inconditionnel. Nous disons oui aux amendements constitutionnels et nous nous investirons corps et âmes pour que ces amendements soient adoptés », assure Khalifa Ould Nahi.

Le maire de la commune de Tidjikja présent au meeting a saisi l’occasion pour réitérer le soutien des populations Tidjikjoises au Président de la République à travers un vote massif en faveur du oui.

Notons que la manifestation organisée par El Insav wel Adala s’est particularisée par une présence importante de l’élément hratine. La composante maure de Tidjikja a brillé par son absence.

« C’est à se demander s’ils ne veulent pas faire barrage à l’émergence d’une nouvelle force politique locale longtemps laissée en rade. Bien qu’étant indissociable de leurs frères maures, les hratines veulent désormais avoir leur mot à dire », martèle Mohamed Ould Mbarreck responsable politique au sein du mouvement.

Il n’empêche que certains observateurs continuent toujours à s’interroger sur les dessous de cette initiative qu’ils jugent tout à fait singulière ?

Nouakchott Info





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Anticiper sur la Mauritanie Post-gaz 2021

--------------------------

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------


   Social  

Mauritanie : les autorités ordonnent la fermeture du (...)

--------------------------

PELIMIR/ Boghé, des femmes rurales ambitieuses

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------