Magie des réseaux sociaux en Mauritanie Silence, “on vous ment Internautes”

lundi 5 juin 2017
popularité : 0%

Alors qu’on crie Haro du fond de la Présidence de la République Islamique de Mauritanie contre l’utilisation des réseaux sociaux, pour leurs effets supposés nocifs, une campagne est lancée non seulement dans les médias de masse, mais aussi sur les réseaux sociaux. Objectif : remodeler la Constitution. Et c’est le Premier ministre qui mène le bal, avec la bénédiction de celui qui avait juré qu’il ne briguera pas un 3ème mandat. Et quand tout ce cirque est relayé sur Facebook par un érudit comme Bouna Moctar Ly, la subversion atteint toutes ses limites.
Les réseaux sociaux sont dangereux « pour la sécurité et la cohésion de la société du fait des risques qu’ils font courir à l’unité nationale ». C’est sous cette pique lancée samedi dernier sous fond de conférence animée par le ministre des Affaires Islamiques, Ould Ahmed Daoud, en présence de Mohamed Abdel Aziz au cours d’une rupture de jeûne offerte dans les jardins de la Présidence de la République, que la guerre contre Facebook, Twitter et autres Instagram et Watsap est entrée dans sa phase officielle après les consignes données aux Imams d’en faire leur sujet de prêche.
Dans ses envolées, le ministre des Affaires Islamiques met les réseaux sociaux dans la sauce de la Charia qui interdit « d’user de ces médias pour porter atteinte à l’unité national et à l’harmonie de la société ou à la vie privée des musulmans ». Et l’Imam de la mosquée centrale de Nouakchott, Ould Habibourrahmane d’apporter son onguent à ces propos très ministériels.
L’écho de cette nouvelle guerre archaïque contre les réseaux sociaux ne s’est pas encore éteint que l’un des éminents érudits du pays, Moctar Bouna Ly s’en empare pour faire la propagande d’un 3ème mandat pour Mohamed Abdel Aziz, malgré les multiples interventions de ce dernier arguant qu’il respectera la Constitution et qu’il quittera le pouvoir en 2019.
Pourtant, cette injonction d’un religieux, incitant le Président Ould Abdel Aziz au parjure et à la violation du texte fondamental de la République, ne vient qu’amplifier la campagne menée tambour battant par le Premier ministre Ould Hademine. Ayant déserté ses responsabilités à la Primature depuis plus d’une semaine pour se lancer dans une campagne électorale tout azimut, afin de faire la promotion d’amendements constitutionnels, Yahya Ould Hademine qui a axé toute sa campagne sur le 3ème mandat a une attitude qui porte en elle-même les germes de la « Fitna » qu’aucun internaute mauritanien n’a osé encore effleurer, dépassant en nocivité les contenus les plus communautaristes et les plus racistes qui circulent dans les réseaux sociaux.
Ayant enflammé la toile lors de son premier discours samedi dernier à Tintane (Hodh Gharbi), puis le lendemain à Djiguenni et sur tout son parcours, affirmant et insistant que « le pouvoir actuel ne quittera pas le pouvoir en 2019 », le Premier ministre se voit ainsi suppléer par l’imam Moctar Bouna Ly de l’Union Pour la République (UPR) parti-au pouvoir. Ce dernier est venu enfoncer le clou en soutenant sur sa page facebook qu’il appuie un 3ème, un 4ème, un 5ème mandat et même plus pour Mohamed Abdel Aziz.
Quelle bombe est plus dangereuse et plus grave que la démarche de ces deux hauts responsables dont les propos pourraient enflammer les dissensions dans un pays comme la Mauritanie, déjà assis sur un feu social ardent.
Si l’utilisation d’Internet est dangereuse car susceptible d’attiser le feu de la discorde, l’usage des mass médias publics l’est doublement, surtout si ceux qui en ont l’exclusivité se servent également des réseaux sociaux pour diviser les Mauritaniens, les provoquer, les inciter au soulèvement, voire à la guerre civile.
Cheikh Aïdara





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Anticiper sur la Mauritanie Post-gaz 2021

--------------------------

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------


   Social  

Mauritanie : les autorités ordonnent la fermeture du (...)

--------------------------

PELIMIR/ Boghé, des femmes rurales ambitieuses

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------