Élections référendaires L’opposition menacée d’éclatement

mercredi 7 juin 2017
popularité : 0%

Le Forum des partis de l’opposition est en pleine ébullition. Après qu’il ait demandé à ses militants de s’inscrire en masse dans les listes électorales en perspective du referendum du 15 juillet, la question essentielle de la participation ou de la non participation auxdits suffrages divise toujours.
Encore une fois, un condensé de partis politiques de l’opposition est au bord de l’éclatement la veille d’une élection. Depuis 1992 quand Ahmed Ould Daddah et Messaoud Ould Boulkheïr étaient entrés en conflit, la malédiction de la division semble toujours attendre des suffrages pour exacerber les efforts consentis au sein des leaders de l’opposition unis. Alors que l’on pensait les plaies définitivement cicatrisées et l’entente retrouvée pour contrecarrer le régime en place, voilà que le forum des partis de l’opposition est menacé d’éclatement. En fait, ses membres ne sont toujours pas parvenus à se décider sur l’attitude finale à adopter lors des prochaines consultations référendaires du 15 juillet prochain. La question qui avait été débattue en amont, n’ayant pas pu être réglée à temps, les leaders de l’opposition s’étaient prémunis contre toute surprise en invitant leurs militants à s’inscrire dans les listes électorales. Il ne s’agissait pas de mettre la charrue devant les bœufs, mais il s’agissait plutôt de se préparer à toutes les issues possiblesµ. C’est ce qu’avait soutenu il y a quelques semaines le président du Front à sa sortie de rencontre avec Ahmed Ould Daddah, le président du RFD.
Par la suite, il fallait débattre de la question essentielle de la participation ou non aux élections. Un fait : toutes les formations étaient unanimement engagées autour du rejet des proposées par le président de la République. Toutefois, il s’agissait de savoir comment exprimer ce rejet : une participation aux suffrages qui pourraient être remportés, (selon plusieurs projections d’hommes politiques qui sa basent entre autres sur l’impopularité de ce projet référendaire et la crise entre le Sénat et le gouvernement) ? Un boycott actif qui viserait un très faible de participation des populations auxdits suffrages ? … Deux camps sont ainsi apparus : celui représenté par les deux formations politiques, Tewassoul et l’UFP qui ont soutenu le boycott et ont appelé les soutiens de l’opposition à ne pas voter, misant ainsi sur un faible taux de participation qui signifierait l’échec du referendum. Cette position rejoindrait celle du RFD de Ahmed Ould Daddah qui ne compte nullement pas participer aux suffrages et qui n’a d’ailleurs pas invité ses militants à s’inscrire sur les listes électorales.
En face, comprenant le parti Adel, la rencontre démocratique et le mouvement pour la refondation et un imposant groupe d’acteurs de la société civile qui prônent une participation au referendum et à voter non pour consacrer le rejet des amendements. Cette attitude est soutenue par une autre tendance dirigée par Moussa Fall, qui mise elle sur le rejet par les mauritaniens des amendements « sans intérêt » pour eux.
Fortement divisées sur la position à adopter vis-à-vis du referendum mais unies autour du rejet des amendements constitutionnels, les différentes composantes du FNDU s’attellent à trouver une solution commune. Mais d’ores et déjà, les observateurs sont nombreux qui sont persuadés que ce sera encore une fois l’impasse. Non pas seulement parce que les partis cibles ne se sont jamais entendus sur une question -exception faite de l’idée de dégager le président Ould Abdel Aziz du pouvoir- mais surtout parce que cet homme a toujours les moyens de sa politique et reste encore capable de créer la zizanie au sein des regroupements politiques du pays. Et ce ne sera certainement pas le FNDU qui fera exception.
JOB





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Anticiper sur la Mauritanie Post-gaz 2021

--------------------------

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------


   Social  

Mauritanie : les autorités ordonnent la fermeture du (...)

--------------------------

PELIMIR/ Boghé, des femmes rurales ambitieuses

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------