Du discours du Président de la République à Néma : Séparer la bonne parole de la calomnie

mardi 24 mai 2016
popularité : 0%

Lors de la conférence de presse animée deux jours après le discours historique du président Mohamed Abdel Aziz le 3 mai 2016 à Néma, le ministre de la Défense, Diallo Amadou Bathia, chargé par ses pairs de commenter les résultats de la visite, avait mis en exergue les points saillants de cette tournée fructueuse.

Ainsi, le discours du président de la République avait-il répondu, selon lui, à toutes les interrogations soulevées avec acuité, aussi bien sur le plan politique, économique que social. Le dialogue politique que le Chef de l’Etat a relancé à Néma doit être ainsi une opportunité que la classe politique nationale doit saisir pour qu’enfin tous les Mauritanien puissent participer par leurs idées et par leurs suggestions aux solutions nécessaires pour le progrès et le développement du pays.

La création des conseils régionaux prônés par le Président de la République fait partie de ces idées lumineuses qui contribuera immanquablement à élargir le niveau de la décentralisation pour le plus grand bénéficie du développement local. Il en va de même de la suppression du Sénat qui contribuera à renforcer la démocratie en élaguant les obstacles qui empêchent son évolution. En ce sens, l’Assemblée nationale est amplement suffisant pour assurer le fonctionnement normal et flexible de l’institution parlementaire. En ce sens, le Président Mohamed Abdel Aziz a raison de dire que le système bicaméral ne sied pas à la Mauritanie et que beaucoup de pays qui l’avaient adopté s’en sont débarrassé après l’échec patent de leur expérience. Aussi a-t-il proposé l’organisation d’un référendum constitutionnel pour supprimer le Sénat une fois les conditions réunies.

Le Président Mohamed Abdel Aziz a beaucoup insisté au cours de son discours de Néma sur les problèmes sociaux, notamment la drogue, les séquelles de l’esclavage et la responsabilité familiale. Il a évoqué la lutte acharnée menée par les autorités contre le trafic intense de drogue à l’intérieur comme aux frontières du pays.
Malheureusement, une certaine opposition a complètement déformé le discours du Président Mohamed Abdel Aziz à Néma, considérant qu’il a maltraité la communauté harratine et qu’il aurait critiqué son mode de vie sociale anarchique et irresponsable, et tout ce qui s’en est suivi comme motif à la surenchère politique et moyen de jeter l’huile sur la cohésion sociale.

Qui a écouté avec sincérité le discours de Mohamed Abdel Aziz trouvera que sa critique sur les divorces massifs et leurs répercussions sur la cohésion familiale et sur l’avenir des enfants nés de ces situations, ne s’adresse pas uniquement aux Harratines mais à toutes les communautés. Il y a eu juste un problème de transition dans le discours du président, mais l’idée est claire et sans équivoque. Comment pourrait-on accuser Mohamed Abdel Aziz de détester les Harratines alors que depuis son accession au pouvoir, toutes ses réalisations ont profité essentiellement à cette frange, car elle représente l’écrasante majorité des pauvres et Mohamed Abdel Aziz est le « Président des Pauvres » ! Qui pourrait dénombrer le nombre de terrains à usage d’habitations qui ont été distribués aux Harratines alors qu’ils constituaient l’écrasante majorité des habitants des taudis et cela depuis des décennies ? Qui peut dénombrer le nombre de quartiers viabilisés créés partout en Mauritanien, notamment dans les grandes villes comme Nouakchott et Nouadhibou et qui ont profité essentiellement aux Harratines ? Qui a créé l’Agence Tadamoun qui a permis la construction d’écoles et de dispensaires dans des adwabas longtemps laissés en rade ? Qui a fait de Bourrat, ensemble de hameaux harratines longtemps considéré comme le Triangle de la pauvreté, en un nouveau triangle de l’Espoir avec toutes les infrastructures de base ?

Qui a lancé une véritable révolution dans le domaine de l’éducation, de la formation professionnelle et de l’emploi en faveur des jeunes Mauritaniens et en particulier la jeunesse Harratine ? Qui a offert partout, dans toutes les villes et hameaux du pays, des plateaux techniques sanitaires, qui épargnent désormais les communautés pauvres, dont les Harratines, à de longs déplacements ?

Jamais les communautés mauritaniennes, notamment les habitants de la Vallée et des Adwabas n’ont connu d’aussi meilleures conditions de vie que sous le règne du Président Mohamed Abdel Aziz. Que les pyromanes de l’unité nationale, assoiffés de pouvoir et de prestiges indus s’égosillent à vouloir allumer du feu dans de la paille fraîche, les populations mauritaniennes, notamment les Harratines ne sont pas dupes et savent mesurer l’ampleur des réalisations accomplies à leur profit.

Alioune Sarr





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Ghazwani, le meilleur choix après le meilleur des (...)

--------------------------

Mauritanie : un général en remplace un autre

--------------------------

Mohamed Abdel Aziz renonce à un 3ème mandat et ouvre un (...)

--------------------------


   Economie  

Les experts mauritaniens à l’école des changements (...)

--------------------------

Les femmes et les filles au cœur d’une rencontre des pays (...)

--------------------------

Mines : une transaction scellée autour de 1.180 tonnes (...)

--------------------------


   Social  

Naissance de La Coalition des Opérateurs mauritaniens (...)

--------------------------

Sensibilisation et programmation autour de la migration (...)

--------------------------


   Culture  

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------

Les doits de l’enfant à l’Assemblée nationale mauritanienne

--------------------------


   International  

Echanges des ministres de la Défense du G5 Sahel sur la (...)

--------------------------

Maroc/Algérie : les armées dans les manœuvres « Flintlock (...)

--------------------------


   Médias  

Esclavage en Mauritanie : la BBC piégée

--------------------------

Le président de la République sera présent à la marche (...)

--------------------------


   Sport  

Retour avec Dr.Bâ Mohamedou sur le détournement de 75.000 (...)

--------------------------

Cérémonie des Awards, une marque d’image du président de (...)

--------------------------