Dr.Moulaye Mohamed Laghdaf :« Le dialogue va bientôt démarrer »

jeudi 1er septembre 2016
popularité : 0%

Le ministre secrétaire général du gouvernement revient à la charge ! Dans un long entretien avec le célèbre journal égyptien « Al Ahram » la semaine dernière, Dr.Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, n’en démord pas. Il a déclaré que le dialogue entre les acteurs politiques en Mauritanie est imminent, promettant que ses résultats permettront de consolider l’unité nationale et de renforcer la démocratie. Commis par le président de la République qui l’a désigné comme principal organisateur du dialogue entre la majorité et l’opposition, le ministre secrétaire général du gouvernement relance de nouveau la question du dialogue après l’accueil mitigé réservé par l’opposition aux propos qu’il a tenu lors de son point de presse de la mi-août 2016.
Réponse du berger à la bergère, le FNDU n’a pas longtemps attendu pour réagir. Une fois de plus, il semble ne pas être partant pour un dialogue unilatéral dont les règles de base ne reposent sur aucun consensus. Dans une récente intervention télévisée, le président Mohamed Maouloud, président de l’Union des forces du progrès (UFP) et membre du FNDU a déclaré que le pouvoir qui était en pourparler avancé avec l’opposition a brusquement rompu ses contacts, soulignant la sortie surprise du Dr Ould Laghdaf lors d’une conférence de presse annonciatrice du dialogue imminent sans aucune concertation avec ses partenaires politiques. Ainsi, le front de l’opposition se dirige ainsi vers un boycott du prochain dialogue par rapport auquel le RFD d’Ahmed Ould Daddah s’était déclaré non partant.
Assez pour faire dire à Abdessalam Ould Horma, président du parti Sawab et l’un des dialogueurs en puissance au sein de l’autre aile modérée de l’opposition, que tout dialogue non consensuel est voué à l’échec. Il a souligné que son parti réclame un dialogue franc et sérieux et qu’un dialogue auquel le FNDU ne prend pas part est d’avance voué à l’échec, rappelant toutes les expériences passées. Pour Ould Horma, l’échec de tous les processus de dialogue jusque-là initiés est partagé entre l’ensemble des acteurs politiques avec une grande part de responsabilité qui revient au pouvoir en place. Celui-ci est mieux placé que quiconque, selon lui, pour faire des concessions et mettre en place un climat de confiance entre les acteurs de la scène politique.
Certains observateurs ont fustigé la politique de fuite en avant adoptée par le pouvoir en place qui semble faire fi des expériences passées où les dialogues passés sans l’opposition se sont achevés par des fiascos. « Ils vont organiser encore un dialogue politique, celui des applaudisseurs et rien n’en sortira, sauf les millions de la collectivité qui seront gaspillés. Dans une année ou deux, le président Aziz va sortir de nouveau pour parler de dialogue, Moulaye Mohamed Laghdaf va promettre encore à l’opposition sans accorder de concession, et ainsi de suite, dans une quadrature du cercle qui maintiendra le pays dans une longue spirale de crise sans fin » regrette un observateur.

Ahmed B.





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------

Leadership et éclairages sur le système bancaire en (...)

--------------------------


   Social  

PELIMIR/ Boghé, des femmes rurales ambitieuses

--------------------------

Sit-In contre les inondations à Bassiknou

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------