Démarrage des travaux des ateliers du dialogue national inclusif

mardi 4 octobre 2016
popularité : 0%

Les travaux des ateliers de travail du dialogue national inclusif, ouvert jeudi par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, ont débuté lundi après-midi au centre des conférences internationales de Nouakchott.

Au total 600 participants, issus de 70 partis politiques de la majorité présidentielle de 28 de l’opposition, de 24 centrales syndicales et de 90 des organisations de la société civile ainsi que des personnalités indépendantes et des représentants des mauritaniens de l’étranger, selon un communiqué de la commission de presse du dialogue.

Le document précise que ces ateliers sont le fruit des logues discussions entre les acteurs politiques qui ont permet de surmonter les difficultés et d’ouvrir la voie au dialogue sur lequel les mauritaniens fondent de grands espoirs afin propulser le pays sur le chemin du progrès et du développement.

Après la cérémonie d’ouverture, les participants se sont scindés en quatre ateliers de travail dont chacun est modéré conjointement par un représentant de la majorité présidentielle et un second de l’opposition.

Ces ateliers sont :

- Atelier sur les questions politiques et électorales dont le programme porte sur le renforcement des acquis du dialogue de 2011, la révision du code électoral pour le rendre consensuel, des élections parlementaires anticipées avec la participation de tous et la révision de la proportionnalité et son élargissement, la SENI, les conseils régionaux, l’institution de l’opposition démocratique, la révision de la loi organisant les partis politiques, le financement de ceux-ci, la transparence, le financement des activités politiques, la décentralisation et la gestion des affaires publiques.

- Atelier des réformes constitutionnelles : il prévoit la création d’un vice-président, la révision de l’article 26 portant sur la limite d’âge du candidat aux élections présidentielles, du conseil du sénat, du conseil économique et social, du haut conseil islamique, de la haute cour et du médiateur de la République. Il doit trancher dans le cas de vacance de l’un de ces postes et les réformes à introduire dans les institutions constitutionnelles, la devise de l’Etat (Hymne et couleur) ainsi que les représentants des wilayas au parlement.

- Atelier de renforcement de l’Etat de droit et la justice sociale : Il doit se pencher sur la séparation des pouvoirs, l’indépendance de la justice, les réformes judiciaires, les libertés individuelles et collectives, l’impartialité et l’efficacité de l’administration, l’accès aux médias publics, l’union nationale, la cohésion sociale, la discrimination positive en faveur les franges fragiles, le traitement des séquelles de l’esclavage, le passifs humanitaire, l’état civil, l’appui à l’armée dans sa mission essentielle (armée républicaine), la sécurité, la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, le crime organisé et le trafic de la drogue et le renforcement de la sécurité régionale et internationale aux plans de la sécurité, de l’emploi et de la propriété foncière ainsi que les mauritaniens à l’étrangers et les réformes de l’enseignement de la santé, de l’habitat, de l’urbanisme, de l’agriculture, de la réforme foncières, de la politique étrangère et du rôle des syndicats et des organisations de la société civile dans le renforcement de la démocratie et de l’unité nationale.

- Atelier de la gouvernance économique et financière : Il se penche sur les questions du développement économique, du partage équitable des richesses, la gouvernance environnementale, le renforcement de la capacité compétitive individuelle, la révision des conventions des pêches et des mines ainsi que le soutien des matières essentielles comme le programme Emel, la révision des salaires et la création d’un observatoire national de contrôle des marchés.

La première journée a permis aux participants de faire un sursaut sur l’ensemble de sujets et d’exprimer librement leurs points de vue.

AMI





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------

Elections du 1er septembre : Le parti El Moustaqbel dit (...)

--------------------------


   Economie  

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------

Leadership et éclairages sur le système bancaire en (...)

--------------------------


   Social  

Sit-In contre les inondations à Bassiknou

--------------------------

Mauritanie : Bouamatou s’engage aux côtés de l’opposition

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------

Sénégal : Khalifa Sall révoqué par Macky Sall de son mandat (...)

--------------------------


   Médias  

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------

Voilà pourquoi Horizons et Chaab ne paraissent (...)

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------