Curieuse campagne médiatique de l’ADG de la SNIM

jeudi 4 juin 2020
popularité : 0%

En plein conseil d’administration de la SNIM tenu le 2 juin à Nouakchott, l’Administrateur Directeur Général de la Société Industrielle et Minière (SNIM), Mokhtar Ould Djay annonce des bénéfices de 105 milliards et la gratification du personnel de la SNIM de quelques mois de salaires.

Parallèlement à ces annonces, des blogueurs affiliés à l’ADG de la SNIM ou des prêtes noms, inondent le web dans la même journée avec ses louanges en lui attribuant tout le bilan de 2019 où il n’est pourtant concerné que par quatre mois à partir de sa nomination . Une opération de communication destinée à redorer le blason de l’ADG de la Snim en le présentant comme un gestionnaire doué, bien que réputé incompétent, arrogeant, zélé et manipulateur. Cette technique a déjà marché avec l’ancien président dont une grande partie du mal provient de la confiance injustifiée placée dans l’actuel ADG de la SNIM.

Mais cette fois l’approche de propagande en faveur de l’ADG de la SNIM ne s’est pas limitée au génie et au bilan hypothétique. Elle a été étoffée par des gratifications de quelques mois de salaires au personnel de la SNIM, question de les embarquer dans la campagne de promotion en faveur de leur chef quelques jours après la nomination de son rival politique à Magta Lahjar comme Inspecteur Général d’Etat.

Et cette générosité vis-à-vis du personnel, même si elle peut faire plaisir aux employés de la SNIM, risque cependant de créer des frustrations chez les autres employés auxquels le Ministère des Finances n’a pas pu accorder des gratifications au titre de la dernière fête. L’ADG de la SNIM a t il voulu montrer qu’il peut faire ce que le Ministre des Finances n’a pu faire ? En tout cas l’ADG de la SNIM s’y était de tout le temps opposé à payer les gratifications aux employés des établissements publics du temps où il était ministre de l’économie et des finances. Pourquoi cette magnanimité subite ?

Ses communicateurs ont ils voulu montrer son efficacité à ce moment où des principales figures de l’Etat sont stigmatisées par des blogueurs aux ordres, ou ne sont pas réputées être de grands communicateurs dans le sens cynique du terme ?
Pas mal de gens le pensent et se demandent si l’ADG de la SNIM travaille ainsi pour son agenda propre ou plutôt pour le retour de son mentor.

En fait, certains privilégient la seconde option, car la loyauté de l’ADG de la SNIM vis-à-vis de l’actuel gouvernement reste à démonter, n’ayant jamais depuis l’alternance rendu un quelconque hommage à celui ci, alors qu’il publiait des postings glorificateurs quasi quotidiens, avant août 2019.

MOMS





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Ould Abdel Aziz, abandonné par les siens !

--------------------------

Affaire Ehel Bneijara- Oulad Melouk : un conflit (...)

--------------------------

PARTI « AGIR POUR VIVRE ENSEMBLE PAR LA CITOYENNETE (...)

--------------------------


   Economie  

Foire de Timbedra, l’élément déclencheur du développement (...)

--------------------------

Exposition « Terre et Mer », quand le BIT valorise (...)

--------------------------

Phase 2 Projet SWEDD, la Première Dame donne le top à (...)

--------------------------


   Social  

Pénurie d’engrais, la crise qui a failli faire sombrer la (...)

--------------------------

Le Commissariat aux Droits de l’Homme partage la (...)

--------------------------


   Culture  

Djiefoulbé Bâ, l’élégance d’une lauréate au cœur d’une (...)

--------------------------

« Traversées Mauritanides » lance sa 2ème édition « Hiver (...)

--------------------------


   International  

Mali : Le colonel Goïta annonce avoir démis le président (...)

--------------------------

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------


   Médias  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------


   Sport  

CAN 2021 : Les Mourabitounes fixés sur leur sort

--------------------------

Bras-de-fer entre Taleb Sid’Ahmed et Ahmed Ould Yahya Le (...)

--------------------------