Changement quand tu nous tiens

mardi 10 mai 2022
popularité : 0%

Il y a un peu plus d’un mois, un nouveau gouvernement a été appelé au service. Il s’agit certes d’une vieille attente des populations, mais dans le fond, rien ou presque n’a changé. Des ministres sont partis, de nouveaux ministres sont arrivés… au fond, qu’est-ce que cela a apporté dans les conditions de vie des populations ? Rien ! Des candidats au gouvernement, qui attendaient dans l’ombre, ont vu leur tour arrivé, et c’est out ! Auparavant, la vie était en peine, aujourd’hui encore, elle est dure.
On sait que la fonction de ministre est recherchée par tous ces groupes qui savent chacun comment manipuler l’opinion pour arriver à leurs fins. Et, finalemnt, ce sont souvent ces groupes de pression qui suscitent les campagnes médiatiques faisant de la demande de changement une requête populaire. Aujourd’hui, ces groupes sont arrivés à la cime.
Ce qu’il faut pour que le pouvoir évite de tomber dans leurs pièges, c’est de faire du changement une question de système non de personnes.
A quoi sert-il, en effet, de faire partir un ministre et de le remplacer au pied levé par un autre si les mêmes pratiques, les mêmes fléchissements de l’Autorité, les mêmes incohérences du système de gouvernance persistent ? A qoui cela sert-il de bouleverser la situation du gouvernement, si le quotidien du citoyen continue de se faire avec un marché de produits alimentaires, hors de portée, et une situation économique toujours des plus dure ?
Au demeurant, le temps aussi est venu de changer les mentalités. Partant, ce qu’il faut changer, c’est cette loi non écrite qui veut que le commun des Mauritaniens pense tout gouvernement formé doit être mis en place en fonction des régions, des tribus et des quotas réservés à chaque communauté nationale. Il faut bien que l’on casse ce mythe pour en arriver au credo démocratique et équitable de " l’homme qu’il faut à la place qu’il faut ". Mais il est bien sûr qu’une telle mesure doit aussi être suivie dans tous les compartiments de l’administration pour convaincre que le changement ne s’inscrit pas dans cette théâtralité dont parlent les Mauritaniens à chaque fois qu’ils sont déçus par les gouvernants.
Quel mal à dire haut et fort pourquoi tel a été limogé et tel autre a été récompensé, quand on sait que c’est de cette manière seulement qu’on peut encourager la saine émulation entre les cadres de ce pays. Si chaque cadre, chaque ministre sait qu’il est soumis à l’obligation de résultats, sans quoi il peut partir à tout moment, alors, ils se mettront sans doute tous au travail. Le limogeage ne doit être qu’un moyen, non une fin en soi.

MOMS





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Dialogue national Vers des compromis !

--------------------------

Changement quand tu nous tiens

--------------------------

Affaire dite de la décennie Ould Abdel Aziz reste en (...)

--------------------------


   Economie  

6ème réunion des ministres des pays membres du SWEDD à (...)

--------------------------

Marché à bétail de Boghé, éleveurs et courtiers ont pris (...)

--------------------------

Foire de Timbedra, l’élément déclencheur du développement (...)

--------------------------


   Social  

Guidimagha, les élus emboitent le pas aux Walis pour (...)

--------------------------

1ère Foire mondiale de la femme nomade, un apport de (...)

--------------------------


   Culture  

Festival Assalamalekum 2022 : une soirée de gala avec (...)

--------------------------

Festival Assalamalekum, une 15ème édition sous le sceau (...)

--------------------------


   International  

Mali : Le colonel Goïta annonce avoir démis le président (...)

--------------------------

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------


   Médias  

Déclaration

--------------------------

Le PDG de Kinross invité à Nouakchott à la rencontre sur (...)

--------------------------


   Sport  

« On ne démissionne pas », Ahmed Ould Yahya face à la (...)

--------------------------

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------