Bras de fer entre le Sénat et le Gouvernement Une énième escalade

mercredi 21 juin 2017
popularité : 0%

Le Sénat vient de prendre des mesures jugées hostiles au gouvernement, en enclenchant une escalade qui vient raviver la tension déjà très tendue entre les Sénateurs et le régime de Mohamed Abdel Aziz. Refus d’entendre le Ministre des Finances et interdiction faite au Directeur chargé des Relations avec le Parlement d’accéder au Sénat.
Depuis qu’ils ont voté contre les amendements constitutionnels et qu’ils se sont opposés aux velléités du pouvoir à enfreindre la Constitution en allant vers le référendum populaire, les Sénateurs vont d’escalade en escalade pour bloquer le travail du gouvernement.
A la guerre comme à la guerre, les Sénateurs qui voient leur auguste chambre condamnée de disparition par la révision constitutionnelle, se battent ainsi avec la dernière énergie.
La dernière escalade qu’ils viennent d’enclencher, leur refus de recevoir le Ministre de l’Economie et des Finances, Moctar Ould Diay dont la comparution pour débattre des lois de finance rectificatives pour les années 2007, 2008 et 2009 était paraît-il programmée.
Seulement, le ministre et son staff tourneront en rond dans l’enceinte du Sénat sans trouver le moindre interlocuteur. Il n’y avait sur place que le poste de garde et les plantons. Aucun des membres de la Commission qui devrait les entendre n’était présent, ni d’ailleurs aucun sénateur ni le moindre personnel administratif. Dépité, le Ministre et son staff ont dû rebrousser chemin.
Dans la foulée, le Sénat a publié une note interdisant l’accès à ses locaux au Directeur chargé des Relations avec le Parlement. Ordre fut donné aux gardes de ne pas le laisser franchir le portail du Sénat. Le ministère des Relations avec le Parlement et la Société Civile a été immédiatement informé de cette mesure. Cette interdiction rend désormais impossible le travail du gouvernement, car le directeur en question était chargé de la coordination entre les ministres et les commissions spécialisées du Sénat, notamment la programmation des lois et des débats.
Aux dernières informations, le Sénat aurait programmé les discussions sur les lois rectificatives le 26 juin, qui correspond soit au jour de l’Aid El Fitr ou le jour qui le suit et qui est férié. Une manière aussi de mettre cette session au frigo, en attendant d’autres instants de bonne humeur des honorables sénateurs.
Ces réactions en chaîne des Sénateurs viennent en riposte à l’offensive déclenchée contre eux par les membres du gouvernement, manque de respect et refus de les recevoir, depuis que leur mort programmé constitue le moteur de la révision constitutionnelle envisagée. S’ajoutent à tout cela, des actes jugés rédhibitoires, comme l’ordre donné aux services de l’état-civil de ne pas renouveler leur passeport.
Ahmed B.





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Ghazwani, le meilleur choix après le meilleur des (...)

--------------------------

Mauritanie : un général en remplace un autre

--------------------------

Mohamed Abdel Aziz renonce à un 3ème mandat et ouvre un (...)

--------------------------


   Economie  

Les experts mauritaniens à l’école des changements (...)

--------------------------

Les femmes et les filles au cœur d’une rencontre des pays (...)

--------------------------

Mines : une transaction scellée autour de 1.180 tonnes (...)

--------------------------


   Social  

Naissance de La Coalition des Opérateurs mauritaniens (...)

--------------------------

Sensibilisation et programmation autour de la migration (...)

--------------------------


   Culture  

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------

Les doits de l’enfant à l’Assemblée nationale mauritanienne

--------------------------


   International  

Echanges des ministres de la Défense du G5 Sahel sur la (...)

--------------------------

Maroc/Algérie : les armées dans les manœuvres « Flintlock (...)

--------------------------


   Médias  

Esclavage en Mauritanie : la BBC piégée

--------------------------

Le président de la République sera présent à la marche (...)

--------------------------


   Sport  

Retour avec Dr.Bâ Mohamedou sur le détournement de 75.000 (...)

--------------------------

Cérémonie des Awards, une marque d’image du président de (...)

--------------------------