A Nouakchott, l’ONU dévoile sa stratégie pour le Sahel

jeudi 5 juillet 2018
popularité : 0%

"Le Sahel est une terre d’opportunités" dira Ahmed Ben Chambas, Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, lors de la réunion de haut niveau organisée le 30 juin 2018 en marge du 31ème Sommet de l’Union Africaine à Nouakchott. Mieux, le Sahel serait même l’une des plus grandes priorités des Nations Unies. Ce qui s’est traduit par le Plan d’appui au Sahel qui profite aux dix pays de la sous-région, mais surtout aux cinq pays du G5.

La réunion de haut niveau sur le Sahel qui s’est tenue le 30 juin 2018 à Nouakchott avait pour objet de dévoiler la nouvelle stratégie des Nations Unies pour le soutien au Sahel. L’occasion pour Ahmed Ben Chambas, Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, de s’adresser à l’assistance au nom de Mme Amina Mohamed, Vice-Secrétaire Général des Nations Unies qui devait présider la séance et qui n’avait pas pu prendre son vol. Il a renouvelé tout l’intérêt que les Nations Unies accordent au G5 Sahel et le Processus de Nouakchott qui l’avait généré, soulignant que la lutte contre le terrorisme constitue un levier essentiel pour les investissements et la stabilité dans cette région.

Le Sahel est une terre d’opportunités, dira-t-il, avant de lire la déclaration de Mme Amina Mohamed ; dans laquelle elle a réitéré la volonté affirmée de son organisation à assurer la paix dans le monde, surtout au Sahel qui reste confrontée selon elle, aux problèmes de résilience et de sous-exploitation de ses ressources, notamment dans le domaine des énergies renouvelables. Elle a renouvelé le soutien des Nations Unies à la force G5 Sahel et a affirmé son appui dans ce cadre pour la mobilisation des ressources nécessaires à son déploiement. Elle a salué par ailleurs les efforts consentis par les pays du G5 Sahel, saluant leur leadership et leur engagement. "Nous allons continuer à leur apporter notre soutien" a-t-elle insisté. Elle a mis en exergue les potentialités énormes dont regorge cette région du Sahel, sa force démographique, ses importantes ressources énergétiques, minières, halieutiques.
Parlant au nom du Niger qui préside la force G5 Sahel, M.Kalla Aukouaro, a affirmé que les Nations Unies considèrent le Sahel comme l’une de ses plus grandes priorités, soulignant qu’à cause de ses potentialités mais aussi des nombreux défis auxquels il est exposé, dont le terrorisme, le Sahel attire les regards du monde entier.

Le plan d’appui des Nations Unies intitulé « Sahel, terre d’opportunités » cible 10 pays, à savoir la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Tchad, le Sénégal, la Gambie, la Guinée, le Burkina Faso, le Nigeria et le Cameroun. Il met l’accent sur six domaines clés, y compris la coopération transfrontalière ; prévention et maintien de la paix ; croissance inclusive ; action climatique ; énergie renouvelable ; et l’autonomisation des femmes et des jeunes. Il soutiendra également les efforts et les initiatives en cours des gouvernements, des organisations internationales et régionales et d’autres partenaires. Le plan met l’accent sur les jeunes, à travers l’éducation et la formation professionnelle, et les effets attendus de sa fenêtre d’opportunité pour l’atteinte du dividende démographique. Les priorités ont été bien ciblés par le plan de soutien des Nations Unies pour le Sahel qui prend en compte les besoins des populations tout comme il a impliqué dans son élaboration, les gouvernements et les partenaires régionaux, notamment l’Union européenne.

Les participants ont débattu par la suite à huis clos, loin des caméras. Avaient assisté à cette réunion de haut niveau, le ministre mauritanien des Affaires étrangères, M.Ismaël Ould Cheikh Ahmed, le Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le Sahel, Ibrahima Thiaw, l’ancien président burundais devenu personne ressource pour la communauté internationale, médiateur pour l’UA et l’OIF, Paul Buyoya, pas moins d’une dizaine de ministres mauritaniens, ambassadeurs et hautes personnalités ressortissants du Sahel, d’organisations internationales et partenaires.

Cheikh Aïdara





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Anticiper sur la Mauritanie Post-gaz 2021

--------------------------

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------


   Social  

Mauritanie : les autorités ordonnent la fermeture du (...)

--------------------------

PELIMIR/ Boghé, des femmes rurales ambitieuses

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------