Réseau des journalistes de l’OMVS Les journalistes mauritaniens à l’école de l’OMVS

vendredi 28 avril 2017
popularité : 0%

Avec le soutien de l’Organisation de la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS), le Réseau des journalistes pour les activités de l’OMVS (REJAO), créé le 17 mars 2016, a organisé les 20 et 21 avril 2017 à Nouakchott, un atelier de sensibilisation et de formation à l’intention de vingt journalistes mauritaniens sur le fonctionnement, les activités et les réalisations de l’OMVS (Mali, Sénégal, Mauritanie, Guinée).
A l’entame des travaux de l’atelier, le jeudi 20 avril 2017, le Coordinateur de la cellule de l’OMVS en Mauritanie, M.Mohamed El Mokhtar a remercié le Haut-Commissariat de l’OMVS et le REJAO pour avoir initié cet atelier qui va mieux faire connaître les valeurs et les réalisations de l’organisation commune régionale. Il a mis en exergue le rôle de la presse dans l’information, la formation et la sensibilisation des populations par rapport aux projets mis en œuvre par l’OMVS à leur faveur. De son côté tour, M.Dia Cheikh Tijane, Coordinateur du REJAO s’est engagé avec le REJAO à accompagner l’OMVS pour plus de visibilité de ses activités en fournissant à l’opinion une information crédible et juste.
Les participants ont suivi par la suite quatre communications animées par les experts de l’OMVS. La 1ère communication présentée par le Directeur général de la SOGED, M.Tamsi rNDiaye, a porté sur le thème « l’OMVS, un cadre de coopération régionale°. Evoquant le contexte et le processus historique ayant abouti à la création le 11 mars 1972 de l’OMVS après plusieurs tentatives infructueuses en 1934, 1938, 1963 et 1968, il a souligné que cette longue expérience explique le succès de l’OMVS qui est cité aujourd’hui comme un exemple d’intégration régionale réussie.
Il a aussi évoqué les principales missions de l’organisation à travers ses quatre démembrements, la Société de gestion des Eaux de Diama (SOGED) crée en 1997 avec siège à Nouakchott, la Société de gestion de l’Electricité de Manantali (SOGEM) créé en 1997 avec siège à Bamako, la Société de gestion de la navigation sur le fleuve Sénégal (SOGENAV) créé en 2011 avec siège à Nouakchott et la Société de gestion des Eaux du Haut-Bassin (SOGEOH) avec siège à Conakry. Le DG de la SOGED a rappelé que la Guinée a rejoint l’OMVS en 2006.
Evoquant les impacts négatifs des ouvrages de l’OMVS, il a cité la prolifération des plantes aquatiques nuisibles, les pertes hydriques, l’érosion des berges ou encore les maladies hybrides, telles la bilharziose, mais aussi les solutions pour endiguer ces fléaux, comme l’observatoire de l’environnement, la lutte contre les plantes envahissantes, la protection des berges.
La deuxième communication, présentée par M.Diakité Mamadou Maciré, chef de division transport à l’OMVS a porté sur la « Surveillance et la gestion du Fleuve ». Il a parlé de la production et du transport de l’énergie hydraulique à partir du barrage de Manantali, un ouvrage qui produit 800 GWH/an d’électricité avec une centrale hydroélectrique de 200 MGW mise en service en 2002 et un réseau de transport électrique qui alimente Dakar, Nouakchott et Bamako.
L’OMVS est en train de réaliser selon lui plusieurs ouvrages dont certains en cours d’exécution et d’autres en études avancées, notamment Gouina et Koukoutamba, respectivement 140 MGW et 294 MGW, Bouroya et Gourbassi,114 et 13 MGW, Balassi et Badoumbé 181 et 410 MGW sur les deux affluents, le Bafing et le Bakoye.
La troisième communication présentée par M.Koné, Directeur Sécurité et Navigation, a porté sur le Projet de navigation sur le fleuve Sénégal, avec un rappel historique qui distingue un âge d’or qui va du 17ème siècle, avec la création de la ville de Saint-Louis et les premières escales, dont celle de Bakel, jusqu’en 1925, date de création du Port de Dakar et le déclin de la navigation sur le fleuve.
L’OMVS à travers la SOGENAV (Société de gestion de la navigation) cherche ainsi à relancer le transport fluvial, 3ème volet du Programme d’infrastructure de l’OMVS. Le processus a été lancé juste après la Déclaration de Nouakchott du 21 mai 2003 qui a abouti à la création du SITRAM qui est un programme régional de développement du transport fluvial avec une composante navigation et une composante terrestre pour désenclaver les zones de production agricole à des coûts de transport compétitifs.
La quatrième communication a porté sur le Centre de documentation et d’archivage (CDA) de l’OMVS. Elle a été présentée par M.Babacar NDiong, chef de service du centre. L’intervenant s’appesantira sur la réhabilitation du centre et les nouvelles opportunités qu’il offre : espaces techniques, de conservation et de consultation de l’information, une bibliothèque qui renferme 14.000 documents, dont 4.000 fiches déchargeables. Les thématiques abordées portent sur l’hydraulique, l’agriculture, l’aménagement hydroélectrique. Le CDA offre ainsi plusieurs services de secrétariat, avec des accès gratuits à plusieurs ressources documentaires, plus un portail électronique.
Cheikh Aïdara





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Anticiper sur la Mauritanie Post-gaz 2021

--------------------------

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------


   Social  

PELIMIR/ Boghé, des femmes rurales ambitieuses

--------------------------

Sit-In contre les inondations à Bassiknou

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------