Ligne rouge : Je regrette monsieur le président

jeudi 24 août 2017
popularité : 0%

Je ne suis pas partisan de la non-violence hypocrite au mépris de la vérité et de l’avenir d’un peuple. De même, je ne peux appeler à la violence contre mon propre peuple.

Dans les deux cas, la nation en souffrira et la théorie du chaos sera incontestablement maitresse du jeu. Nous aimons cette nation pour la faire subir un si triste sort qui nous emportera tous en enfer. Je ne peux non plus rester silencieux ou défendre l’indéfendable pour les beaux yeux d’un homme, d’un système, d’un clan, d’une tribu, d’une ethnie ou d’une race.

La nation vaut plus que tout et nous finirons tous par céder la place à d’autres qui malheureusement marcheront sur le chemin que nous aurons tracé. C’est pourquoi je vous invite à vous ressaisir pour l’avenir de nos enfants.

Quelle que soit la force et l’efficacité d’un système de domination raciste et de discrimination le temps finira toujours par imposer une prise de conscience et un combat sans merci pour l’égalité et la justice. L’histoire regorge d’exemples. Dans une année, cent ans, des milliers d’années, une chose est sûre : elle finira par arriver. Personne ne peut prévoir la goutte qui fera déborder le vase. Tout semble bien jusqu’au jour où plus rien ne va. Généralement la surprise reste une dose qui ne donne point le temps de réfléchir. Vous plus que quiconque dans ce pays en savez des choses. C’est par effet de surprise que vous avez battu Ould Taya, SIDIOCA et tant d’autres adversaires.

Si je peux vous parler franchement par devoir de mémoire et pour avoir été parmi les rares personnes avec qui vous avez eu à partager votre projet d’une Mauritanie nouvelle, laissez-moi vous dire que rien ne rassure dans vos faits et gestes. Vous semblez ne pas être d’accort avec vous-même. Dites-moi que je me trompe. L’arrestation du sénateur Ould Ghadda me semble peu orthodoxe ( je me trompe ?). J’ignore les raisons juridiques et politiques.

Pour moi, comme nombre de Mauritaniens c’est par crainte de le voir divulguer les tares connues de tous. Un opposant pour certains. En tout cas le moment choisi pour nous faire part des scandales est regrettable. Il avait tout le temps pour le faire, lui aussi. Mais de toute façon, on se doit de respecter ses droits et de lui permettre un procès libre et équitable. Connaissant le peuple, le jeu est faussé d’avance.

Je ne piperai pas un mot du sort des Negro-Mauritaniens discriminés partout et tenus en étrangers sans aucun droit dans leur propre pays. Je ne vous parlerai pas de leurs terres spoliées, du racisme, de l’esclavage etc. s’il vous arrive de vous demander pourquoi, c’est pour la simple et bonne raison qu’un peuple qui ne peut prendre conscience de son sort et exiger ses droits ne mérite point mes larmes. Je n’ai nullement peur ou honte d’être accusé de raciste, car si on veut construire une nation nous devons nous parler sans crainte du regard ou de la pensée de l’autre.

Rien à craindre j’ai confiance à la nouvelle génération consciente. Pour terminer, laissez-moi vous dire que je regrette votre posture de soldat contre votre propre peuple. Un chef n’est pas celui qui dicte ou commande, mais celui qui sait anticiper et transformer les chaos en victoires pour le peuple dans sa globalité.

Cissé Housseynou Birama

L’avocat du peuple

Cissé Housseynou Birama





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Anticiper sur la Mauritanie Post-gaz 2021

--------------------------

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------


   Social  

PELIMIR/ Boghé, des femmes rurales ambitieuses

--------------------------

Sit-In contre les inondations à Bassiknou

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------