Pourquoi sortir ?

jeudi 16 novembre 2017
popularité : 0%

En 2014, en sortant accueillir une manifestation exigeant la condamnation de Ould M’Khaïttir, le président Mohamed Ould Abdel Aziz est sorti de son rôle de Président de tous les Mauritaniens, car il a instrumentalisé un moment de frustration, donc de sentimentalité pour plaire à un groupe de manifestants. Mal lui en prendra, lui qui avait soutenu en substance que la Mauritanie n’est pas un pays laïc, que c’est un Etat islamique qui ne peut tolérer des actes comme celui de Ould M’Khaïttir, et que celui-ci répondra de cet acte. Fatalement, le chef de l’Etat a commis, en l’espèce, une erreur, qu’il est en train de payer aujourd’hui. L’occasion de se demander, pourquoi n’a-t-il jamais accueilli les milliers de manifestants qui ont assailli son palais pour demander le jugement des criminels du passif humanitaire ? Pourquoi n’a t-il jamais accepté de recevoir ceux qui ont manifesté des années durant pour exiger la condamnation des esclavagistes arrêtés, la main dans le sac, par la police et les services de sécurité ? Pourquoi n’a-t-il jamais donné suite aux revendications des anciens fonctionnaires victimes des évènements de 89, des travailleurs non contractuels, des diplômés chômeurs copieusement tabassés sous les fenêtres de son bureau ? …
Si c’est le sentiment d’avoir été offensés dans leur religion qui est la véritable agitation de tout ce monde, alors que dit l’Islam sur le pardon et le repentir de l’auteur d’une faute, fût-elle une hérésie explicite et publique ?
Ould M’Khaïttir a commis une offense grave. Pas seulement à l’Islam, mais aussi au Système qui refuse de s’adapter aux réalités du monde nouveau fondées sur le droit, l’égalité, la justice et la fraternité comme le préconise l’Islam. Le vrai. L’islam vari. Pas celui des obscurantistes, des esclavagistes, des opportunistes paresseux et des médiocres

Oumar El Moctar





Commentaires

Logo de Aly ould Eleyouta
jeudi 16 novembre 2017 à 09h01 - par  Aly ould Eleyouta

vous avez comparé l’incomparable, quand il s’agit du prophète de l’humanité(PSL), la réaction est spontanée, irréfléchie et hâtive, les ayants droit que vous avez cités, bien que leurs doléances méritent une réaction positive, mais, ça ne doit pas en aucun cas, fait l’objet d’une comparaison avec des actes blasphématoires à l’encontre de notre prophète(PSL) ; oui, le président est sorti de son rôle professionnel, parce qu’il est avant tout un musulman touché dans ce qu’il a de plus cher : sa religion.




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Anticiper sur la Mauritanie Post-gaz 2021

--------------------------

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------


   Social  

PELIMIR/ Boghé, des femmes rurales ambitieuses

--------------------------

Sit-In contre les inondations à Bassiknou

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------