Visite de la presse à la Mine de Tasiast TMLSA à cœur ouvert

samedi 23 novembre 2019
popularité : 0%

TMLSA à cœur ouvert
Tasiast s’est offerte à la presse mauritanienne ! Les 16 et 17 novembre, la société minière Tasiast Mauritanie Limited SA, -propriété de Kinross Gold Corporation- a organisé une visite guidée de son site, à l’intention d’un imposant groupe de journalistes. Récit de voyage.


Quitter Nouakchott par la transsaharienne, parcourir 300 kilomètres, amorcer le virage de droite, s’enfoncer en direction de l’est dans une étendue désertique, par une route bitumée et balisée de 70 kilomètres… En face, TMSLA  : un joyau architectural constitué d’un magnifique camp et d’une gigantesque mine d’or à ciel ouvert.

A l’entrée, contrôle des visiteurs, briefing sur les mesures de sécurité ; la sécurité !... Le maitre-mot autour duquel tournent la vie et la structure de la société.
Imposant et majestueux, le camp tire l’attention et l’admiration. On se croirait dans l’un des plus beaux quartiers des villes américaines ou australiennes d’extraction d’or : sur place, des blocs de bâtiments résidences et administratifs impeccablement alignés, séparés de tronçons goudronnés et de pavés bétonnés, le tout, sécurisé et s’offrant une propreté à couper le souffle.
En face d’un gigantesque parc de stationnement de véhicules, une infirmerie à l’allure d’une clinique abritant une pharmacie amplement pourvue, puis une station de sapeurs-pompiers dotée d’un personnel qualifié aux moyens suffisants... Ici, le souci de sécuriser les employés et de les prendre entièrement en charge, n’est pas un vain mot d’autant qu’en plus de soins gratuits, d’une assurance couverture maladie et des prestations d’un restaurant hôtel haut de gamme, ceux-ci peuvent profiter de logements confortables climatisés équipés de télévision et d’accès à l’internet, de deux immenses terrains de football en tartan, d’un plateau sportif polyvalent, de trois salles de musculation de dernière génération… A l’est du camp, une splendide mosquée d’un millier de places dirigée par un imam, aidé d’un adjoint, tous deux à la charge de la société puisque considérés comme des employés de Tasiast.

Accueillis dès leur arrivée par le Directeur Général de Tasiast, M. David Hendriks, un expert d’exploitation minière, les journalistes furent par la suite, reçus par leur guide, M. Brahim Ould M’Bareck, Vice-président des Rélations Exterieures de TMLSA,qui annonça d’emblée, les couleurs : « Tasiast est à votre entière disposition pour toutes vos questions, la mine vous est ouverte ! ». Les discussions furent longues et profondes. Tous les sujets furent abordés ; des opérations d’extraction de l’or, aux conditions de travail et de prise en charge des travailleurs, des règles strictes de respect de l’environnement aux relations entretenues par la société avec l’État mauritanien mais aussi avec les populations environnantes que TMLSA prend en charge, dans un rayon de 30 kilomètres, au plan médical et socio-économique.

En plus des opportunités de travail et de sous-traitance, sans cesse créées pour les Mauritaniens, le plan de « mauritanisation » des emplois lancé dès la création par la société a donné des résultats probants avec 95% des postes de direction assurés par les cadres du pays, selon en substance M. M’Bareck qui ajouta : « les 1273 employés de la société ont entre leurs mains des outils technologiques qui ont radicalement transformé leur métier…Tout est dans l’électronique et la mécanique ! » Aussi, devait-il souligner, « un accent particulier est mis dans la qualité des outils pour de meilleures conditions générales des employés, le suivi strict de la santé des employés, le respect de l’environnement, l’amélioration du contenu et de l’organisation du travail, la prise en considération de l’élément humain dans les transferts de technologie et dans la formation continue, les opérations régulières de contrôle et l’application urgentes de mesures correctives, le cas échéant »… Un ensemble de mesures qui pour le guide du jour, « font de Tasiast, l’une des sociétés minières les plus cotées au monde, en termes de santé, de sécurité au travail et de performance dans la production ». Et le vice-président des Relations Extérieures de réitérer la volonté de Tasiast, premier investisseur privé en Mauritanie, de continuer à générer des avantages significatifs grâce aux impôts et redevances et plus globalement, de jouer davantage son rôle de partenariat-clé dans le développement du pays.

VOIR LA MINE…
Tasiast est une mine exploitée à ciel ouvert. Les journalistes l’ont visitée d’un bout à l’autre.... Pour produire de l’or, la société s’est fait sienne, un processus moderne de haute technologie, nécessitant conséquemment d’importants investissements et respectant les normes environnementales internationales. La production de l’or prend forme par le forage de trous sur une zone délimitée au fond de la fosse puis une opération de détonation de charges explosives dans le gisement qui permet de casser les roches contenant le minerai. Suit, le transport du produit dans de gros camions vers un broyeur qui reçoit continuellement de l’eau et qui finit par dégager une pulpe d’où sont extraites de très fines particules d’or sous les effets de produits chimiques injectés dans des circuits fermés, circuits de lixiviation et d’élution dans l’usine CIL.

Le processus dans son intégralité, est suivi à partir d’une Centrale dirigée exclusivement par un groupe de jeunes cadres Mauritaniens.
Après plusieurs traitements, les particules d’or sont contenues dans une solution enrichie. Laquelle est pompée vers la cellule d’électro extraction. Le minerai de faible teneur est stocké sur une aire de lixiviation et irrigué pour donner une « liqueur mère » contenant l’or. Celle-ci est pompée vers une usine où elle coule à travers des colonnes d’adsorption pour produire une solution enrichie. Puis, des fondants sont ajoutés et la matière ainsi obtenue qui est chargée dans le four de fusion dont la température est portée à près de 1 200 degrés pour produire des lingots dorés.
DES CHIFFRES QUI PARLENT
La mine de Tasiast est l’une des plus grandes mines d’or d’Afrique. Elle se trouve entre Nouakchott et Nouadhibou et précisément dans la région de l’Inchiri, au nord-ouest de la Mauritanie. Kinross a acquis la mine en 2010 et l’exploite à travers sa filiale Tasiast Mauritanie Limited S.A. (TMLSA ou Tasiast).
TMLSA, c’est 1273 employés avec 95% de Mauritaniens, près de 2500 emplois locaux et sous-traitants. En 2018, un record de 15 millions d’heures sans blessure avec arrêt de travail, 7 tonnes d’or extraits, plus de 30 millions de dollars investis, 1,6 milliards de dollars versés aux entreprises sous-traitantes, 320 millions de dollars de salaires bruts, 580 millions de dollars à l’Etat, sous forme d’impôts, redevances et taxes.

TMLSA, c’est aussi l’avenir avec de nouveaux investissements qui ont permis d’enregistrer au premier trimestre 2019 une capacité de traitement de minerai journalière d’environ 15,000 tonnes, atteignant son plus bas coût par gramme d’or depuis le premier trimestre 2011 et à terme, un seuil de 20000 tonnes par jour. En effet, avec cette capacité, la mine devrait produire à terme 500 000 onces. Tel est l’objectif du projet de TMSLA qui devra démarrer en 2021 pour produire en 2023 environ 6,2 millions d’onces.

Ainsi, après avoir réussi à consolider ses chiffres de production, Kinross Gold Corporation a décidé d’offrir à la Mauritanie, un nouveau visage avec une équipe locale résolument tournée vers la performance.
C’est certainement, entre autres, ce qui a permis les performances record enregistrées dans le courant de l’année, mais aussi, l’ouverture de l’institution au monde extérieur qui a conduit à l’organisation de la visite des sites, des journalistes, mais aussi celles non moins importantes de nombre d’élus et d’acteurs de la société civile.

Envoyé spécial Oumar Moctar





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Lettre ouverte du président du PMDE au Président de la (...)

--------------------------

L’UPR se dote enfin de son président et de ses adjoints (...)

--------------------------

Mauritanie - Aziz : La Constitution interdit au (...)

--------------------------


   Economie  

De la Phase 1 à la Phase 2, le Projet SWEDD passe à (...)

--------------------------

Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS), (...)

--------------------------

Visite de la presse à la Mine de Tasiast TMLSA à cœur (...)

--------------------------


   Social  

Il faut « abattre » le soldat Biram

--------------------------

Après son « Prix Courage 2020 », Birame Dah Abeid de (...)

--------------------------


   Culture  

« Décolonisation », le film de Karim Miské en avant (...)

--------------------------

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------


   International  

Les chefs d’État du G5 Sahel en sommet extraordinaire à (...)

--------------------------

A Nairobi, la Mauritanie participe à l’appel mondial pour (...)

--------------------------


   Médias  

COMMUNIQUE DE PRESSE Kinross publie ses résultats (...)

--------------------------

Mauritanie : l’ambassade du Japon fête le 60e anniversaire de

--------------------------


   Sport  

5ème AG du FC Tevragh-Zeina, Moussa Khairy reconduit à (...)

--------------------------

CAN 2021 : la Mauritanie dans le groupe du Maroc

--------------------------