PETITS RÊVES ’’D’ORPAILLEURS’’ SOUS LE SOLEIL D’INCHIRI

lundi 25 avril 2016
popularité : 0%

Le tout Nouakchott se tourne vers l’Inchiri...et les petites gens s’y déplacent.... à la recherche de l’or…dans l’espoir de rejoindre, d’un seul coup, le club des fortunés.
C’est toujours bien de se ruer vers l’or…..car de tous temps, les hommes se sont rués là-dessus….sur l’argent même parfois, bien qu’il ne pare point et qu’il n’épate guère. Mais en se ruant, c’est bien connu !, on apporte de la valeur à l’objet de la ruée….car c’est la foule, tantôt en débandade provisoire, tantôt lancée en offensive, qui fait monter la cote de l’objet de sa curiosité. Je vous explique un peu le mécanisme de la chose : Derrière une curiosité, se cache souvent un rêve, qui reste allumé, un court instant, jusqu’à ce qu’il s’éteigne par une déception. Et ce court instant de rêve, lui-même, vaut parfois tout l’or du monde.

Nos orpailleurs, selon cette logique, vivent la double félicité de savourer un court instant, qui se poursuit toujours, et de déguster parfois, on me l’a confirmé, la découverte de petites onces bellissimes.
Ils auraient donc raison de creuser….de tamiser….de tâter le sol avec le détecteur Garret….et de rêver sous le soleil.

Avec un peu d’or, un homme sensé pourra faire plein de choses. Bizarre que les femmes, grandes consommatrices du métal jaune, ne se donnent pas la peine d’aller cramer en Inchiri. C’est incompréhensible….et c’est impardonnable ! Mais il y a une consolation : Un homme qui creuse sous le soleil doit le faire, sans doute, pour les yeux d’une femme. Et les femmes seront donc bien servies, à la fin. A moins qu’il n’y ait des pédés sur le site. Des tapettes en boubous, quoi ! Pffffffff, sait-on jamais !
La fièvre de l’or continue donc ! Mais hélas, vous le savez bien, elle finira par se résumer à un petit rêve dynamique, une maigre course de foire d’empoigne….une énième tentative, toute vaine, de s’enrichir en une journée .

Et nos hommes, les hommes à qui ?, reviendront dans quelques semaines, rôtis et résignés, la peau rouge et les traits désolés. Mais ils auront été heureux pendant quelque temps….inébranlables sous le feu du soleil, distraits de toute souffrance, par la morphine de l’attente sucrée…et le confort de l’espoir impétueux !

Quand ils reprendront force et qu’ils passeront le petit cap de la dernière honte, ils s’ouvriront à tout le monde…..et ils diront ce qu’ils ont programmé….ce qu’ils ont ressenti sur le site….raconteront, d’abord timidement, ensuite fougueusement, les détails de leurs projets déchus…. ! Ils sortiront leurs rêves d’orpailleurs……dévoileront leur défunte ambition ….et étaleront, non sans tristesse, leur conception de la fortune…et les contours du train de vie qu’ils ont toujours imaginé…et qu’ils comptaient, sous le soleil et le vent, mettre au point….et mener pour toujours !
Certes, leur rêve est d’autant plus vrai qu’il s’est mêlé à la sueur….qu’il a frisé le réel, par d’intenses poussées de réussite, allumées par l’impression d’avoir vu au fond de la pelletée un truc jaune…un peu luisant….comme un « gravier d’or »…..ou une once brute !

Et ils reviendront donc nous restituer le compte-rendu de leur espérance ! Et ils vont sortir, pour plaire aux leurs, ou faire acte de bonne foi, leurs intentions altruistes, ratées tout de même, de régler les problèmes de chacun….et d’embellir le quotidien de la terre. Et ils divagueront sur leur devoir d’être partis dessiner de gentils rêves…sur la peine endurée pour en affermir, in situ, l’échafaudage et la contexture, afin de pouvoir les raconter, tout au moins, un soir de lune, autour d’un thé, à une audience impressionnée, admirative…et reconnaissante ! Finalement, ils vont donc raconter un rêve !

Ils seraient alors partis en enfer, au fond de l’Inchirir, juste pour revenir un jour……et raconter un rêve !
Je crois que je vais faire de même ! Comme toutes ces foules de l’or à la pelle ! Mais, pour faire rapide, je vais rêver ici, maintenant, à 16 H 55 minutes, sous le clim de mon bureau….écoutant, dans un casque stéréo, les hurlements rauques de Akhthar Chantal et la douce voix de Komal Rizvi…..

Et je vais rêver de l’or…sans bouger de mon fauteuil. Je ferme les yeux….respire à fond…laisse mes bras s’étendre, fluidement, sereinement, sur les accoudoirs en peau noire de quelque animal. Et ma nuque, relâchée sur l’appuie-tête, s’enfonce dans le cuir…..et mon visage, prêt à voyager, sourit bonnement au plafond de la salle….
« Je suis venu sur le site. Mes pelles, dans mille bras d’ouvriers, ont rempli, avant la fin du premier jour, 15 bennes d’or massif, tout pur, de 24 carats bien certifiés. Mon or est aussitôt vendu et mes comptes regorgent d’euros. La BNM, la BPM et la Société Générale, fières de moi pour une fois, affichent mes posters à la réception…..pour faire in et pour attirer les clients ».

« Avec cet argent, je n’ouvrirai pas d’épiceries…ne construirai pas de boutiques à louer, comme tout le monde, sur le bord de la chaussée…...n’investirai pas en achetant des maisons, n’importe où, comme un con, pour affirmer mon statut de nouveau riche…...ne ferai rien de ce qu’ont fait, avant moi, ceux qui gèraient leur richesse avec l’instinct de leur pauvreté…..ne porterai pas de boubous cousu à l’ordinaire…...ne m’aspergerai plus de parfum connu…ne m’installerai plus dans une voiture à sosie….ne mettrai plus ma main, pour saluer, dans la paume d’un imbécile…..engagerai Gad EL Maleh comme chauffeur....prendrai Dieudonné comme garde-de- corps....recruterai Domenico Dolce et Stefano Gabbana pour faire le ménage…….emploierai Annick Gouthal et Francis Kurkdjian comme attachés de parfum, spécialement chargés de mon odeur….achèterai l’allégeance d’Emmanuelle Kahn, de Lordson et de Cartier pour gérer mon torse…..ferai installer Vuitton à Tevragh pour mes chaussures ......désignerai Bernard Arnault pour être, en astreinte permanente, mon point focal avec le monde de l’élégance….. »
« Le reste de l’argent, des milliards de milliards d’euros, est entre les mains de madame……. »

Abdallah Aboubekrine





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Bric-à-brac à l’Exécutif et au bout… un boulevard vers la (...)

--------------------------

Investiture de Ghassem Bellali, « La Mauritanie D’Abord (...)

--------------------------

Les militaires mauritaniens ne lâcheront pas le (...)

--------------------------


   Economie  

Le Maroc exporte plus que 60% de ses produits laitiers (...)

--------------------------

COMMUNIQUE DE PRESSE TASIAST POURSUIT SON APPUI A LA (...)

--------------------------

Les PPP en Mauritanie Vers l’effectivité des projets

--------------------------


   Social  

Les militants d’IRA préparent un sit-in le 15 novembre, (...)

--------------------------

Pêche artisanale, la résistance des Taghredient

--------------------------


   Culture  

Oscar des vacances ou le talent caché des jeunes (...)

--------------------------

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Coupe nationale de football, Brahim Souleymane offre le (...)

--------------------------

La Mauritanie accueille la coupe d’Afrique des moins de (...)

--------------------------