Nouadhibou : Ouverture du procès opposant Poly-Hondong à 16 pêcheurs

mercredi 29 mars 2017
popularité : 0%

Le procès des 16 pêcheurs arrêtés suite à une plainte de la société chinoise Poly-Hondong s’est ouvert ce mardi au tribunal de Nouadhibou dans le nord de la Mauritanie.

Les 16 pêcheurs ont été arrêtés il y a une semaine à Nouadhibou. La société chinoise les accuse d’avoir agressé son bateau de pêche et volé de son poisson.

Les pêcheurs ont démenti ces accusations. Leur porte-parole des pêcheurs a dit à Alakhbar : "C’est le bateau chinois qui avait rejeté en mer les poissons, parce qu’il en avait capturés trop. C’est ce poisson que nous avons ramassé".

Alakhbar





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Ould Abdel Aziz, abandonné par les siens !

--------------------------

Affaire Ehel Bneijara- Oulad Melouk : un conflit (...)

--------------------------

PARTI « AGIR POUR VIVRE ENSEMBLE PAR LA CITOYENNETE (...)

--------------------------


   Economie  

Marché à bétail de Boghé, éleveurs et courtiers ont pris (...)

--------------------------

Foire de Timbedra, l’élément déclencheur du développement (...)

--------------------------

Exposition « Terre et Mer », quand le BIT valorise (...)

--------------------------


   Social  

Pénurie d’engrais, la crise qui a failli faire sombrer la (...)

--------------------------

Le Commissariat aux Droits de l’Homme partage la (...)

--------------------------


   Culture  

Djiefoulbé Bâ, l’élégance d’une lauréate au cœur d’une (...)

--------------------------

« Traversées Mauritanides » lance sa 2ème édition « Hiver (...)

--------------------------


   International  

Mali : Le colonel Goïta annonce avoir démis le président (...)

--------------------------

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------


   Médias  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------


   Sport  

CAN 2021 : Les Mourabitounes fixés sur leur sort

--------------------------

Bras-de-fer entre Taleb Sid’Ahmed et Ahmed Ould Yahya Le (...)

--------------------------