Le nouvel ouguiya Il n’y a pas assez d’argent !

jeudi 11 janvier 2018
popularité : 0%

Moins de deux semaines après son lancement sur le sol national, le nouvel ouguiya manque sur le marché. Tout porte à croire que les Autorités financières ne se sont pas suffisamment préparées pour l’échéance. Non seulement, le volume de la nouvelle monnaie mise en circulation, ne semble pas être suffisant pour le marché, mais, sur le marché, des pièces comme des billets de banque tel celui de 1000 NUM n’ont pas encore été mis en circulation.
Ainsi, après l’euphorie de la première semaine du mois de janvier où les nouvelles coupures de billets de banque s’offraient à profusion dans les agences financières de Nouakchott, tel n’est désormais plus le cas. Dans les banques comme dans les agences d’épargne, les guichets sont très souvent en arrêt de paiement pour insuffisance de fonds. C’est ce qui explique la forte affluence populaire perceptible ces derniers jours dans toutes les banques de Nouakchott. Si elles n’ont pas décidé de fermer leurs guichets de change de monnaie, les banques limitent en général, leurs services à leurs seuls clients, obligeant, les autres contribuables à s’ouvrir des comptes bancaires.
Dans le circuit commercial, exception faite du billet de 5000 UM, les anciennes coupures de banques existent en abondance et continuent de servir. La coupure de 5000 UM souffre d’une mauvaise publicité qui soutient qu’il serait injecté à profusion en faux, dans le marché. Pour l’opinion, les pouvoirs publics sont conscients de ce fait, qui les aurait amené à retirer au plus tard, ce billet de banque, le 31 janvier courant.
Faut-il en effet rappeler que selon un calendrier établi, les anciens billets et pièces seront retirés par la Banque centrale de Mauritanie, en commençant par les billets de 5.000 le 31 janvier. Les billets de 2.000 et de 1.000, suivront respectivement d’ici un à deux mois plus tard et les plus petites coupures d’ici juin.
MOM





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

3ème Congrès d’IRA, une césarienne en période d’exception

--------------------------

La Mauritanie post-2019 recherche leader politique (...)

--------------------------

« Va-t-on laisser les justes, comme Ould Ghadde, (...)

--------------------------


   Economie  

ROSA et SUN-Mauritanie inquiets face à la situation (...)

--------------------------

Gaz Sénégal-Mauritanie : une affaire plus grosse que les (...)

--------------------------

Le nouvel ouguiya Il n’y a pas assez d’argent !

--------------------------


   Social  

Rencontre sur la Migration à Nouakchott : les syndicats (...)

--------------------------

Rosso : Vaincre ensemble le travail des enfants

--------------------------


   Culture  

6ème édition Festival Sagesses Populaires : une nouvelle (...)

--------------------------

Communiqué de presse : Tasiast intensifie son appui au (...)

--------------------------


   International  

Mort du pêcheur sénégalais : Macky attendu à Nouakchott et (...)

--------------------------

Guinée équatoriale : tentative de coup d’État déjouée (...)

--------------------------


   Médias  

La journée de Lutte Contre les Violences Faites aux (...)

--------------------------

Regroupement de la Presse Mauritanienne (RPM) (...)

--------------------------


   Sport  

CHAN 2018 L’heure du bilan des Mourabitounes

--------------------------

CHAN 2018 : La Mauritanie sombre devant le Maroc (...)

--------------------------