Le cadi recourt à l’expertisemédicale

mardi 17 janvier 2017
popularité : 0%

Une femme adulte, a été violée vendredi dernier à El Mina, alors qu’elle était seule en compagnie de son employeur dans le restaurant. L’homme qui se trouvait encore au lit dans son restaurant, à l’arrivée de la femme, a aussitôt sursauté, pour se diriger vers la porte qu’il enferma. Il se serait alors dirigé vers sa victime qu’il obligea d’ôter les habits, lui promettant de l’argent. Quand cette dernière comprit ce dont il s’agissait, elle tenta de rouvrir la porte, mais c’était sans compter avec la force de son vis-à-vis qui la terrassa avant d’abuser d’elle. Une fois sa besogne finie, il se mit à s’excuser tout en promettant monts et merveille à sa partenaire. Laquelle ne dit mot et attendait que la porte se rouvrit, pour quitter les lieux. Moins d’une demi-heure plus tard, c’était la police qui se trouvait sur les lieux avec une convocation. Conduit auprès du Cadi et mis au courant de la plainte de viol qui lui avait été adressée par son employée, il soutint que jamais il n’avait commis un tel acte. Malgré ses cris et ses menaces de porter à son tour plainte contre son employée, cette dernière restait intangible : l’homme qui se trouvait en face d’elle venait bien d’avoir des relations forcées avec elle ! Dans l’incapacité de prouver qui des deux avait raison, le cadi a procédé, une fois n’est pas coutume, pour la première fois, à l’expertise d’un médecin. C’est ainsi que les deux protagonistes furent conduits au dispensaire d’El Mina où le constat avait été établi que relatons ont bien eu lieu entre les eux personnes. Reconduit auprès du Cadi, le restaurateur devait changer de version, soutenant que c’est la femme qui l’avait provoqué et tentant de porter plainte pour harcèlement sexuel. En vain. Il fut immédiatement reconnu comme coupable et déféré au Parquet avant d’être le même jour, conduit en prison. Son procès relèverait de la flagrance. Il pourrait bien constituer la première affaire jugée après l’adoption de la nouvelle loi sur les genres en Mauritanie.

Ahmed. B





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------

Elections du 1er septembre : Le parti El Moustaqbel dit (...)

--------------------------


   Economie  

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------

Leadership et éclairages sur le système bancaire en (...)

--------------------------


   Social  

Sit-In contre les inondations à Bassiknou

--------------------------

Mauritanie : Bouamatou s’engage aux côtés de l’opposition

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------

Sénégal : Khalifa Sall révoqué par Macky Sall de son mandat (...)

--------------------------


   Médias  

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------

Voilà pourquoi Horizons et Chaab ne paraissent (...)

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------