Fini le mystère sur la disparition des moutons

mardi 1er novembre 2016
popularité : 0%

Depuis la dernière fête d’El Id El Kebir, les marchés de bétail de Nouakchott n’ont jamais su où donner de la tête, incapables qu’ils étaient, de s’expliquer la disparition quotidienne de moutons. Comme par enchantement, trois à quatre moutons disparaissaient, du marché de bétail, chaque jour. Pour le bonheur des « Dioulas » et autres vendeurs de moutons », l’énigme est résolue depuis jeudi dernier, après le démantèlement d’un gang spécialisé dans le vol de bétail. Au nombre de cinq personnes, ce groupe avait l’habitude d’opérer en équipe. Ils avaient une technique particulière qui consistait à se présenter ensemble chez un vendeur de moutons et à engager des discussions sans fin sur les prix. Alors que quatre d’entre eux occupaient leur hôte, le cinquième repérait l’animal le plus docile, pour le traîner avec lui. Jeudi, ils ont arrêtés alors qu’ils venaient juste de réussir leur coup au Marbath situé au nord de l’ancien aéroport de Nouakchott. C’est un vendeur avec qui ils avaient affaire la veille et qui avait constaté la disparition d’un de ses moutons après qu’ils aient pris congé de lui, qui les a repérés. Pour plus de prudence, l’homme avait pris soin de se faire accompagner par plusieurs de ses compagnons. Placés à quelques mètres de leurs visiteurs, ils aperçurent toute la scène. Et ce fut au moment où l’un des chapardeurs commençait à traîner un mouton qu’ils intervinrent. Le manège était découvert, et brusquement, tout le groupe de voleurs fut pris à partie, par des hommes, tous victimes de vols. Des coups fusèrent de partout dans une bataille générale qui ne prit fin qu’avec l’intervention d’un policier de passage, aidé de riverains.
Accusé de vol, les cinq personnes furent conduites au commissariat de police où elles ont été d’emblée identifiées et entendues. Il s’agit de multirécidivistes (Sabar, Cheikh Joe, Aliou Di, Sid’Boba, Vlan et Isselkou), particulièrement connus dans le braquage. Très vite, ils reconnaitront les accusations portées contre eux, soulignant plus tard que ce sont bien eux, les auteurs des derniers vols constatés dans les marchés de bétail. Selon leur chef Isselkou, ils se sont habitués à la pratique depuis les derniers engouements dans les marchés de bétail lors de la fête de Tabaski 2016. Ayant réussi plusieurs coups pendant ces jours de grande affluence, ils avaient tout simplement décidé de continuer à voler des moutons, en prenant soin de changer chaque fois de site d’intervention dans la capitale. C’était pour eux, une manière facile de se faire de l’argent puisque le mouton volé était immédiatement vendu aux bouchers.
Ahmed B





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Ghazwani, le meilleur choix après le meilleur des (...)

--------------------------

Mauritanie : un général en remplace un autre

--------------------------

Mohamed Abdel Aziz renonce à un 3ème mandat et ouvre un (...)

--------------------------


   Economie  

Les experts mauritaniens à l’école des changements (...)

--------------------------

Les femmes et les filles au cœur d’une rencontre des pays (...)

--------------------------

Mines : une transaction scellée autour de 1.180 tonnes (...)

--------------------------


   Social  

Naissance de La Coalition des Opérateurs mauritaniens (...)

--------------------------

Sensibilisation et programmation autour de la migration (...)

--------------------------


   Culture  

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------

Les doits de l’enfant à l’Assemblée nationale mauritanienne

--------------------------


   International  

Echanges des ministres de la Défense du G5 Sahel sur la (...)

--------------------------

Maroc/Algérie : les armées dans les manœuvres « Flintlock (...)

--------------------------


   Médias  

Esclavage en Mauritanie : la BBC piégée

--------------------------

Le président de la République sera présent à la marche (...)

--------------------------


   Sport  

Retour avec Dr.Bâ Mohamedou sur le détournement de 75.000 (...)

--------------------------

Cérémonie des Awards, une marque d’image du président de (...)

--------------------------