Enragé, il mord les passants

lundi 6 juin 2016
popularité : 0%

Un jeune homme, la trentaine, a semé le trouble, une matinée durant, au nord-est de la Moughataa de Ryadh jeudi dernier. Mordu par un chien errant, le jeune homme qui saignait du pied et de la cuisse, a été conduit au dispensaire proche où des soins lui avaient été prodigués. A peine revenu chez lui, le voilà qui criait de douleur, se portant dans la rue. Comme un animal blessé, il sautait sur les passants tentant de les mordre. Heureusement, pour ces derniers, les parents du jeune homme l’avaient suivi. Ayant enroulé leurs bars de tissus, ils sont parvenus à lui boucher la bouche, l’empêchant de mordre ses victimes.
Très robuste et comme aidé d’une force surnaturelle, le jeune homme parvenait chaque fois à se détacher de ses parents. En vain, les populations s’étaient refugiées dans leurs maisons, non sans suivre du regard le « malade » qui essayait de faire la loi autour de lui.
Après près de deux heures, le salut provenait d’un pharmacien, lequel lui a administré une bonne dose de somnifère par un vaccin. Après quoi, il fut conduit dans un centre de santé.

Commerçants dangereux
La police de sebkha a réussit une opération de taille en procédant à l’arrestation de deux commerçants et d’une dizaine de manœuvres. C’était mardi dernier ! Le groupe en question avait été dénoncé par des riverains qui l’ont vu changer des étiquettes d’emballages de produits alimentaires : il s’agissait d’appliquer de nouvelles étiquettes sur des produits dont la date de péremption était largement dépassée ! Les produits retrouvés sur place étaient constitués de boites de conserves et de boissons sucrées et de lait en poudre.
Leurs produits confisqués et leur matériel saisi, les accusés furent conduits au commissariat. Pris en flagrant délit, ils auraient reconnu leurs forfaits ! Mais le pire, restait à venir : les dockers interrogés diront qu’ils ont l’habitude de faire ce travail depuis plusieurs années, à divers endroits de la ville, avec divers commerçants, pour des quantités beaucoup lus importantes que celles qui avaient été saisies ce jour… que face à l’impunité qui entourait ces actions, ils pensaient qu’elles étaient légales !

Une action vaine
La cérémonie de mariage du couple Sidi. B et Khady M.M a tourné au fiasco ! Motif : la descente punitive de la police, alors en campagne contre les homosexuels ! Très lié à ces derniers, le couple avait en effet décidé d’organiser une fête jeudi dernier où les principaux acteurs n’étaient autres que les homosexuels. Ce sont eux en effet qui, la journée durant, ont assuré la Cuisine, ce sont eux aussi qui ont assuré le service de distribution de boisson aux hautes. Et le soir venu, ce serait aussi eux qui devaient se charger de la fête. Mal leur en prit, puisque moins d’une heure après l’entame de la soirée où ils commençaient à rivaliser de jeux de hanche, voilà qu’un car de la police stationnait. Sans crier gare, les policiers s’introduisent sous les tentes dressées, pour procéder à l’arrestation de leurs cibles. Une douzaine fut arrêtée en plus du couple de marié accusé de troubles à l’ordre public.
Fait extraordinaire : une heure après cette opération, les mis en cause étaient de retour. Cette fois, la fête a continué jusqu’à l’aube !

Il faut dire que pareille tournure des évenements n’est pas inédite : maintes fois, des homosexuels ont été arrêtés dans des cas de dérives sociales et autres affaires de moeurs à Nouakchott. Chaque fois, ils ont été libérés, soit au niveau du commossariat de police où ils étaient menés, soit devant la justice, immédiatement après qu’ils furent présentés au juge !

Il blesse à mort son meilleur ami
Jalousie quand tu nous tiens ! Souleimane,la trentaine, a commis l’irréparable en poignardant son meilleur ami. C’était mardi dernier à Arafat au niveau du Poteau 15. Ayant découvert que ce dernier faisait la cour à sa sœur, Souleimane serait tombé jaloux. Manifestement, il savait son ami coureur de jupon et était persuadé que ce dernier projetait de faire subir à sa sœur le même traitement qu’il avait réservé à la dizaine de filles qu’il avait couru : profiter de la naïveté de ses cibles et abuser d’elles. Ayant maintes fois ordonné en vain à sa sœur de mettre fin aux relations quelle entretenait avec son ami, il se résolut à parler directement à ce denier. La discussion entre les deux amis s’échauffa rapidement, avant que Souleimane ne s’empara d’un couteau pour le plonger dans le corps de son ami, provoquant une forte hémorragie. La famille aurait tenté de camoufler l’affaire en tentant de juguler l’hémorragie. Ce n’est que plus tard qu’elle se serait résolue à conduire la victime à l’hôpital. Depuis, le jeune homme est dans un état grave. La police saisie par les services de la Santé, est intervenue, procédant à l’arrestation de Souleimane et de sa sœur ainsi que leurs parents. Tous devraient être déférés dans le courant de la présente semaine, en attendant de voir ce que le sort réserve au blessé.

Ahmed. Ould Billal





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Anticiper sur la Mauritanie Post-gaz 2021

--------------------------

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------


   Social  

PELIMIR/ Boghé, des femmes rurales ambitieuses

--------------------------

Sit-In contre les inondations à Bassiknou

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------