Chaudes disputes

mercredi 8 juillet 2020
popularité : 0%

Cheikh Ould Ebnou est bien connu au Marbatt d’El Mina où sa réputation d’honnêteté n’a jamais été entachée. Son travail consiste à se faire payer pour garder dans sa concession, les moutons que les courtiers n’arrivent pas à placer sur le terre-plein faute de places. Jamais, de mémoire de vendeurs de moutons, personne ne s’est jamais plaint de Cheikh. Mais comme toute règle, qui ne souffle pas d’exception, l’honnêteté de Cheikh sera mise à rude épreuve par un certain Sid’Ahmed. Ce dernier déclare avoir donné une fois des moutons à Cheikh pour qu’il les lui garde jusqu’au lendemain. Et le lendemain, Sid’Ahmed ne s’est pas présenté. Et encore moins le surlendemain. Exactement dix jours plus tard, le voilà, drapé dans un boubou neuf, venir réclamer ses moutons, révélant qu’il s’est rendu d’urgence à Aleg et depuis, ne pouvait plus revenir du fait des barrages de la police. A peine a-t-il fini les salamalecs, qu’il réclamait deux moutons.. « Je t’ai confié trente moutons et tu ne m’en as remis que 28 ! » vociférait Sid’Ahmed. « Mahou Haq ! Tu ne m’as confié que 28 et en plus, cela fait dix jours qu’ils sont à ma charge ! » rétorqua Cheikh, bien dressé dans in boubou qui fut dans un passé lointain, de couleur blanche.
Alors, cinq personnes, considérées comme les sages du Marbatt, se constituèrent en conseil de sages et tentèrent d’organiser des bons offices entre les deux parties. Après de longues discutions, les « sages » proposèrent à S’id’Ahmed de reprendre ses bêtes, les prix des deux moutons qu’il réclame devant servir à rembourser Cheikh dans la prise en charge des moutons dont il a eu à s’occuper pendant dix jours ! Sans la moindre réplique Sd’Ahmed accepta cette solution. Cheikh quant à lui, refusa. Il était formel : les moutons de Sid’Ahmed n’étaient qu’au nombre de 28. Le compte étant bon, son vis-à-vis doit lui rembourser les fonds qu’il a dépensés pour leur prise en charge.
L’affaire atterrit au commissariat d’El Mina qui après avoir écouté les deux parties orienta le dossier vers le parquet de la Willaya. Mêmes versions contradictoires entre les deux parties sur le nombre de bêtes. Ils furent priés de s’en aller et devraient se présenter à nouveau dans les jours qui viennent.
Ahmed B





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Ould Abdel Aziz, abandonné par les siens !

--------------------------

Affaire Ehel Bneijara- Oulad Melouk : un conflit (...)

--------------------------

PARTI « AGIR POUR VIVRE ENSEMBLE PAR LA CITOYENNETE (...)

--------------------------


   Economie  

Marché à bétail de Boghé, éleveurs et courtiers ont pris (...)

--------------------------

Foire de Timbedra, l’élément déclencheur du développement (...)

--------------------------

Exposition « Terre et Mer », quand le BIT valorise (...)

--------------------------


   Social  

Le Président Ghazouani à l’assaut du grand « Désordre (...)

--------------------------

Le Musée National expose à Ouadane des objets du (...)

--------------------------


   Culture  

Djiefoulbé Bâ, l’élégance d’une lauréate au cœur d’une (...)

--------------------------

« Traversées Mauritanides » lance sa 2ème édition « Hiver (...)

--------------------------


   International  

Mali : Le colonel Goïta annonce avoir démis le président (...)

--------------------------

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------


   Médias  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------


   Sport  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------

CAN 2021 : Les Mourabitounes fixés sur leur sort

--------------------------