carnet 23 mai 2017

mardi 23 mai 2017
popularité : 0%

Retrouvailles.
Un groupe de notabilités de l’Inchiri a décidé de ressouder les liens disloqués entre différents pans de la tribu du président de la République. Dirigé par un ancien élu, le groupe compte rencontrer en premier lieu, le président Ould Abdel Aziz. Devraient suivre, toutes les autres familles Oulad Besba qui se trouvent à Nouakchott et en Inchiri, dont notamment la famille de Feu Ely Ould Mohamed Vall.
Ironie du sort, il faut dire que le pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz s’est effectué comme s’il était destiné à ébranler les membres de sa famille communautaire qui occupaient auparavant, les premières places dans l’économie et le commerce du pays.

Campagne
Les partis politiques de la majorité vont aller communément en campagne pour le referendum. Le projet est né du souhait du président de la République qui le leur a fait savoir. En recevant Boidiel Ould Hommeid peu avant de s’envoler pour l’Arabie saoudite, le chef de l’État l’a d’abord félicité pour son soutien avant de lui demander de s’allier à l’UPR voire à la majorité, pour mener ensemble le combat.

Vedette.
Le riz mauritanien a pris du poids de la bête après les dernières déclarations portant sur l’éventualité de présence de riz en plastique dans le pays. Considéré comme un aliment naturel, le riz a ainsi vu son prix monter à la hausse dans le commerce, avec le sac de 50 kg aller de 11000 UM à 15 000 UM .

Infrastructure
Des sources généralement bien formées, les pouvoirs publics s’apprêtent à transformer la polyclinique de Nouakchott en un véritable centre spécialisé de santé publique. L’objectif est d’y installer les appareils dernière génération de la santé aux fins d’y assurer les soins des mauritaniens qui avaient l’habitude de se rendre à l’étranger. Il s’agira aussi d’n faire un pool médial international, premier dans la sous région et capable d’accueillir les patients des pays riverains.

Contrôle.
Le contrôle routier des véhicules de Nouakchott devrait reprendre dans quelques jours. C’est du moins ce que vient d’annoncer le GGSR qui l’avait suspendu suite aux dernières émeutes consécutives à l’arrêté sur la circulation routière. Seulement, ce contrôle serait ciblé et ne concernerait que les voitures de transport urbain et les véhicules considérés comme de luxe.

O.E.M





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------

Elections du 1er septembre : Le parti El Moustaqbel dit (...)

--------------------------


   Economie  

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------

Leadership et éclairages sur le système bancaire en (...)

--------------------------


   Social  

Sit-In contre les inondations à Bassiknou

--------------------------

Mauritanie : Bouamatou s’engage aux côtés de l’opposition

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------

Sénégal : Khalifa Sall révoqué par Macky Sall de son mandat (...)

--------------------------


   Médias  

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------

Voilà pourquoi Horizons et Chaab ne paraissent (...)

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------