carnet 18 janvier 2017

mercredi 18 janvier 2017
popularité : 0%

Départ.
Un contingent de 300 militaires s’apprête à se rendre en Centrafrique dans le cadre de la mission onusienne de maintien de la paix dans ce pays. Les troupes qui viennent de boucler une formation à Atar et au camp de Ouad Naga sous le regard d’experts américains, devraient quitter la Mauritanie à la fin du présent mois de janvier. Elles son appelées à prendre le relais du premier contingent mauritanien qui a foulé le sol centrafricain il y a un an.
Il faut remarquer que du fait des avantages en nature que ces missions procurent, c’est la bousculade au moment des candidatures pour le départ.

Vente.
A peine le ministère des Finances a-t-il procédé à la remise des lettres d’attribution de terrains aux sénateurs, voilà qu’un commerce est né : d’une superficie de 500 m2 et placé dans la zone d’importance de l’université de Nouakchott, les terrains seraient déjà proposés par les ayants-droits, au prix minimum de 45 millions d’ouguiyas ! Ce qui correspond à un peu plus de trois ans des avantages en nature que recevait chacun des élus.
Comme s’il s’agissait d’une mesure sociale, le gouvernement a donc trouvé la formule pour bouter les membres de la haute chambre !

Assurances.
Désormais les vélos motos en circulation sur l’ensemble du territoire national devront être dotés d’assurance. C’est ce que viennent de décider les services du ministère des Finances qui ont transmis la décision aux forces éléments de la sécurité routière chargés de son application dans l’immédiat. Un moment inscrits dans ce même registre, les vélos en ont été extraits au dernier moment.

Refus.
Les services consulaires mauritaniens de Gambie ont récemment remis en confiance la colonie mauritanienne de ce pays. Toutefois, demande a été formulée en même temps pour demander à ceux dont a présence sur le sol gambien n’est pas nécessaire, de quitter ce pays. C’est ce que l’on appelle « souffler le chaud et le froid ».

Mesures.
Contrairement aux rumeurs soutenant que le MEN va accorder aux élèves qui ne disposent pas de carte d’identité nationale de concourir aux examens d’entrée en 6ème, au brevet ou au bac, il n’en est rien. L’autorisation ne se fera pas. C’est du moins ce que viennent d’assurer les services du MEN, qui sont formels. Comme ils ont été formels cette année à supprimer les numéros de matricule, mettant de fait plusieurs milliers de jeunes dans les rues

O.E.M





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Ould Abdel Aziz, abandonné par les siens !

--------------------------

Affaire Ehel Bneijara- Oulad Melouk : un conflit (...)

--------------------------

PARTI « AGIR POUR VIVRE ENSEMBLE PAR LA CITOYENNETE (...)

--------------------------


   Economie  

Foire de Timbedra, l’élément déclencheur du développement (...)

--------------------------

Exposition « Terre et Mer », quand le BIT valorise (...)

--------------------------

Phase 2 Projet SWEDD, la Première Dame donne le top à (...)

--------------------------


   Social  

Pénurie d’engrais, la crise qui a failli faire sombrer la (...)

--------------------------

Le Commissariat aux Droits de l’Homme partage la (...)

--------------------------


   Culture  

Djiefoulbé Bâ, l’élégance d’une lauréate au cœur d’une (...)

--------------------------

« Traversées Mauritanides » lance sa 2ème édition « Hiver (...)

--------------------------


   International  

Mali : Le colonel Goïta annonce avoir démis le président (...)

--------------------------

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------


   Médias  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------


   Sport  

CAN 2021 : Les Mourabitounes fixés sur leur sort

--------------------------

Bras-de-fer entre Taleb Sid’Ahmed et Ahmed Ould Yahya Le (...)

--------------------------