Les 100 personnes réputées d’Afrique

lundi 9 juillet 2018
popularité : 0%

Judicieusement décrit comme le Mauritanien Nelson Mandela pour ses efforts humanitaires, son approche non violente et son appel à la réconciliation, Biram Dah Abeid est un homme politique mauritanien et un défenseur de l’abolition de l’esclavage qui figure sur la liste TIME Magazine des USA parmi les 100 personnes les plus influentes de 2017 et l’un des « 10 personnes ayant changé le monde dont n’auriez pas entendu » par PeaceLinkLive en 2014. Il était également le lauréat du Prix des Nations Unies des droits de l’homme 2013 pour sa campagne de plaidoyer afin d’éradiquer l’esclavage en Mauritanie.

Voilà pourquoi il est l’un des 100 Africains les plus réputés.

Il est temps de mettre fin au racisme arabe en Afrique du Nord

Selon Biram Dah Abeid, l’esclavage dans la région du Sahel (entre l’Afrique du Nord et l’Afrique sub-saharienne) « est l’expression la plus significative et la plus extrême du racisme arabe en Afrique du Nord ... et le temps de sa remise aux oubliettes ». Cela semble avoir commencé avec l’arrivée des Arabes Maures dans la région du Sahel au 14ème siècle et depuis lors leur mode de vie est resté étroitement lié à l’esclavage. Depuis le 14ème siècle, les premiers habitants africains du Sahel ont été chassés plus au sud ou soumis à l’esclavage avec des travaux inférieurs auxquels ils sont assujettis. Comme nous le savons tous, l’esclavage de cette nature est enraciné dans le racisme par lequel une race préjuge sa supériorité. Maintenant, d’après ce que je comprends de Biram Dah Abeid, l’élite arabo-berbère est désireuse de maintenir cette tradition et les privilèges qui en découlent. Il y a des traditions qui valent la peine d’être conservées, mais celle-ci n’est pas l’une d’entre-elles et elle devrait être reléguée au passé.

Il est une Harriet Tubman du 21eme siècle.

Si vous ne savez pas qui était Harriet Tubman, voici une brève leçon d’histoire - elle était une abolitionniste américaine et militante politique qui est née dans l’esclavage, s’est échappée et a par la suite sauvé plus de soixante-dix esclaves, famille et amis. Le père de M. Abeid lui-même était un esclave qui a obtenu sa liberté mais malheureusement sa première épouse, avant la mère de Biram, n’a jamais obtenu la liberté et a été vendue par ses maîtres en compagnie de ses deux enfants . Attendez. Laissons cela s’absorber par l’esprit pour une minute. En 1965, des enfants sont nés esclaves en Afrique. Aujourd’hui en 2018, les enfants sont toujours nés en esclavage en Afrique. Hou la-là. Quoi qu’il en soit, quand nous avons découvert le travail de son organisation, I. R.A-Mauritanie, cela a rappelé Harriet Tubman et son travail. I.R.A-Mauritanie a sauvé, libéré et combattu pour l’émancipation de centaines d’esclaves afro-mauritaniens mettant en danger sa liberté, sa vie et celle de ses partisans. Biram Dah Abeid lui-même a été arrêté à plusieurs reprises et plusieurs de ses camarades activistes et sympathisants sont toujours incarcérés pour leurs efforts pour avoir tenter que leurs compatriotes afro-mauritaniens trouvent leur liberté.

La lenteur des pas du changement

est perceptible.

Actuellement, les estimations sur le taux de l’esclavage d’IRA Mauritanie suggèrent que 20% de la population vivent encore en esclavage par descendance, même si la pratique a été abolie en 1981 (la Mauritanie a été le dernier pays au monde à abolir l’esclavage) est criminalisée en 2007 par les lois. Mais qu’est-ce qui a changé ? Pas beaucoup. Oui, les gouvernements africains adoptent des règlements, des statuts et des lois qui protègent et soutiennent les personnes contre l’esclavage, la violence domestique, la discrimination, etc. Mais comme vous et nous le savons, cela se manifeste rarement dans la vie quotidienne des victimes. C’est à moins, bien sûr, que des personnes comme M. Abeid interviennent et appellent nos gouvernements à rendre des comptes. Sans ce type d’hommes et de femmes, le rythme du changement est plus lent que l’eau du marigot et il est clair de voir pourquoi il est l’une des 100 personnes les plus réputées d’Afrique.

UNE PENSÉE SUR “BIRAM DAH ABEID | « AFRICAINS REPUTÉS”

http://www.rassed.net/biram-dah-abeid-reputable-africans/





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Anticiper sur la Mauritanie Post-gaz 2021

--------------------------

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------


   Social  

Mauritanie : les autorités ordonnent la fermeture du (...)

--------------------------

PELIMIR/ Boghé, des femmes rurales ambitieuses

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------