Le Commissaire aux Droits de l’Homme supervise l’organisation d’un atelier de présentation de la stratégie nationale de promotion de la société civile

mercredi 29 septembre 2021
popularité : 0%

Le Commissaire aux Droits de l’Homme, à l’Action Humanitaire et aux Relations avec la Société Civile, M. Cheikh Ahmedou Ould Ahmed Salem Ould Sidi, a supervisé mardi 28 septembre 2021 à Nouakchott, l’ouverture d’un atelier de présentation de la stratégie nationale de promotion de la société civile en Mauritanie.

Les participants à cet atelier, organisé par son département, ont suivi une présentation sur les différents axes de la stratégie et la méthodologie qu’elle compte suivre pour renforcer la performance de la société civile dans notre pays, en diagnostiquant la réalité de cette société civile et en proposant des mécanismes qui vont l’aider à jouer son rôle de pivot.

Le Commissaire aux droits de l’homme, dans le discours qu’il a prononcé à l’occasion, a expliqué que la préparation de cette stratégie a permis un diagnostic complet de la situation des organisations de la société civile dans notre pays en termes de forces, faiblesses et besoins, ce qui permettra à son département de connaître mieux la situation de cette société civile et les moyens à mettre en œuvre pour l’améliorer.

Il a ajouté que la préparation de la stratégie a été l’occasion d’identifier les acteurs et les organisations de la société civile, ce qui permettra aux pouvoirs publics, aux partenaires financiers et de développement, de se mobiliser autour de ce cadre pratique.

Il a indiqué que la stratégie nationale de promotion de la société civile comprend une étude de la situation de référence des organisations de la société civile en Mauritanie. Elle a permis d’identifier les leviers qui peuvent être activés afin de promouvoir la société civile à travers sept axes principaux, notamment l’amélioration du cadre juridique et la participation effective des organisations de la société civile dans la formulation, la mise en œuvre et le suivi des politiques et programmes de développement. Il s’agira également de permettre à la société civile de développer son propre système d’information, de renforcer ses capacités et la qualification professionnelle de ces acteurs et organisations, tout en améliorant leur facilité d’accès aux financements.

Il a ajouté que parmi ces axes figurent le renforcement de la gouvernance interne, le devoir de responsabilité et de transparence dans le travail des organisations de la société civile, la structuration et l’organisation des organisations non gouvernementales concernées par le développement en tant que moteur du développement transformateur du pays.

Le Commissaire aux Droits de l’Homme, à l’Action Humanitaire et aux Relations avec la Société Civile a indiqué que la stratégie découle d’une vision fondée sur la nécessité de faire progresser la société civile en tant que force de propositions et de visions alternatives, et en tant qu’acteur du développement économique et social du pays.
Il s’agira de faire de l’investissement dans ces organisations un élément essentiel pour façonner l’avenir du pays et son développement économique et social, en créant un consensus et un engagement national en faveur du développement communautaire.

Il a souligné que le Commissariat aux droits de l’homme, supervisera la mise en œuvre de cette stratégie avec la participation de toutes les parties concernées, afin d’atteindre les objectifs attendus, notamment la création d’un cadre pratique de coordination permettant une meilleure participation des organisations de la société civile à la formulation, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des politiques de développement économique et social du pays.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du Ministre de l’Economie et de la Promotion des Secteurs Productifs, du Commissaire Adjoint aux Droits de l’Homme, à l’Action Humanitaire et aux Relations avec la Société Civile, le Wali de Nouakchott-Ouest, le préfet et le maire de Tevragh Zeina, le Président du Forum des Acteurs Non Gouvernementaux en Mauritanie, en plus des conseillers et des directeurs centraux du département.

Cheikh Aïdara





Commentaires



New Page 1

Le Journal



   Politique  

Ould Abdel Aziz, abandonné par les siens !

--------------------------

Affaire Ehel Bneijara- Oulad Melouk : un conflit (...)

--------------------------

PARTI « AGIR POUR VIVRE ENSEMBLE PAR LA CITOYENNETE (...)

--------------------------


   Economie  

Marché à bétail de Boghé, éleveurs et courtiers ont pris (...)

--------------------------

Foire de Timbedra, l’élément déclencheur du développement (...)

--------------------------

Exposition « Terre et Mer », quand le BIT valorise (...)

--------------------------


   Social  

Pénurie d’engrais, la crise qui a failli faire sombrer la (...)

--------------------------

Le Commissariat aux Droits de l’Homme partage la (...)

--------------------------


   Culture  

Djiefoulbé Bâ, l’élégance d’une lauréate au cœur d’une (...)

--------------------------

« Traversées Mauritanides » lance sa 2ème édition « Hiver (...)

--------------------------


   International  

Mali : Le colonel Goïta annonce avoir démis le président (...)

--------------------------

Joe Biden élu président des États-Unis

--------------------------


   Médias  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

--------------------------


   Sport  

CAN 2021 : Les Mourabitounes fixés sur leur sort

--------------------------

Bras-de-fer entre Taleb Sid’Ahmed et Ahmed Ould Yahya Le (...)

--------------------------