Capacités des sages-femmes mauritaniennes renforcées en santé maternelle et infantile

jeudi 28 décembre 2017
popularité : 0%

L’Association des sages-femmes de Mauritanie organise depuis le 10 décembre jusqu’au 30 décembre 2017, des activités dans le cadre du renforcement des capacités des prestataires en santé de la reproduction dans les trois Wilayas de Nouakchott, en plus du Gorgol, du Brakna et du Guidimagha.

Ces activités entrent dans le cadre d’un plan d’action élaboré en partenariat avec le Programme national de la santé de la reproduction (PNSR) avec l’appui financier du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA). Elles visent essentiellement à renforcer les compétences des prestataires dans le domaine de la santé de la mère et de l’enfant, notamment les consultations pré et post-natales, les accouchements assistés, l’espacement des naissances ou Planification familiale avec les méthodes de longue durée.

Obtenir des prestataires bien formés

Ces activités initiées par l’Association des sages-femmes se sont déclinées notamment en cours théoriques et en séances pratiques, avec des démonstrations et un encadrement technique immédiat sur le terrain. Des supports électroniques sur clé portant sur des références en rapport avec les cours ainsi que des guides mémoires, plus des affiches et autres supports physiques ont été distribués aux participantes.

Les séances se sont déroulées dans les établissements sanitaires, c’est-à-dire les hôpitaux, les centres et les postes de santé avec toutes les sages-femmes exerçant dans ces structures. Ces dernières ont été regroupées pour les cours théoriques et suivies pour l’encadrement technique et les démonstrations sur site sur l’ensemble des prestations citées plus haut, en plus de l’échographie, du bilan de santé et des examens médicaux nécessaires. Les sages-femmes ont également bénéficié de renforcement de capacité sur la prise en charge de certaines urgences obstétricales et néonatales qu’elles peuvent rencontrer au cours de leur exercice.

Cet atelier initié par les sages-femmes de Mauritanie entre dans le cadre plus global de la politique de santé du pays, notamment dans le domaine de la santé de la reproduction et de la planification familiale. L’Etat mauritanien a toujours affirmé sa volonté à réaliser les Objectifs de développement durable (OMD) pour la période 2016-2030 et à consolider ses engagements dans le cadre du Partenariat de Ouagadougou et les objectifs de l’Initiative PF2020, notamment au cours de la rencontre de Londres de juillet 2017, visant à recruter plus de 2 millions d’utilisatrices nouvelles de la PF d’ici 2020.

Cheikh Aïdara





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

La Mauritanie post-2019 recherche leader politique (...)

--------------------------

« Va-t-on laisser les justes, comme Ould Ghadde, (...)

--------------------------

Communiqué

--------------------------


   Economie  

Le nouvel ouguiya Il n’y a pas assez d’argent !

--------------------------

Si ce n’est une dévaluation… 10 UM de plus, ce sont 100 UM (...)

--------------------------

Nouvelle Ouguiya Des problèmes tous azimuts

--------------------------


   Social  

Presse privée Le bout du tunnel ?

--------------------------

Congrès de l’UNPM : Communiqué de Maître El Yezid (...)

--------------------------


   Culture  

Communiqué de presse : Tasiast intensifie son appui au (...)

--------------------------

Houleye, le samedi soir à Nouakchott

--------------------------


   International  

Guinée équatoriale : tentative de coup d’État déjouée (...)

--------------------------

Après avoir été grâcié, Fujimori demande "pardon"...

--------------------------


   Médias  

La journée de Lutte Contre les Violences Faites aux (...)

--------------------------

Regroupement de la Presse Mauritanienne (RPM) (...)

--------------------------


   Sport  

CHAN 2018 : La Mauritanie sombre devant le Maroc (...)

--------------------------

CHAN 2018 : Corentin sort sa liste des 23, Ahmed Yahya (...)

--------------------------