COP 22 Marrakech La Mauritanie et l’offre climatique

mardi 15 novembre 2016
popularité : 0%

La Mauritanie est fortement représentée à Marrakech lors de la COP 22 qui bat son plein, par une importante délégation conduite par le ministre de l’Environnement Amédi Camara et une pléiade d’organisations de la société civile qui seraient 32 !
Le monde entier se retrouve à Marrakech depuis le 7 novembre 2016 pour participer à la 22ème conférence des Parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques ou COP 22. Ouverts depuis le 7 novembre 2016, les travaux de cette manifestation battent le plein. Le Pavillon Afrique en zone bleue est au cœur des négociations de haut niveau, sous la férule de la Banque africaine de développement (BAD) et le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD).
Au cœur de cette bataille environnementale, le continent africain se bat pour mieux défendre ses intérêts face aux enjeux du changement climatique.
Il faut dire que la Mauritanie avait enchaîné depuis des mois des réunions préparatoires à la COP 22, dont celle du 30 août 2016 afin de sensibiliser la société civile mauritanienne sur les enjeux de la rencontre de Marrakech. Cette réunion s’était déroulée en présence de deux membres du Pôle de la société civile du Comité de pilotage de la COP 22, Ayoub Elkaroubi et Mustapha Jlok. Interrogé sur les enjeux climatiques et les priorités de l’Etat mauritanien dans ce domaine, le ministre de l’Environnement Amédi Camara devait citer les trois enjeux majeurs posés à la Mauritanie, la désertification au Nord du pays, les inondations et l’ensablement en zones urbaines. Ces changements climatiques pèsent selon lui sur tous les secteurs, notamment la sécurité alimentaire et provoquent d’importants mouvements de populations. Il a souligné que la Mauritanie est le 5ème pays à avoir soumis sa contribution nationale qui prévoit une réduction de 23% de ses émissions de gaz à effets de serre d’ici 2030, bien que le pays n’émette pas fortement ce genre de gaz.
Dans le domaine des énergies renouvelables, la Mauritanie est par ailleurs considérée, par l’Agence internationale pour les énergies renouvelables, comme l’un des meilleurs élèves en Afrique. Les ressources du pays dans ce domaine pourraient même être quatre fois supérieures à ses besoins, ce qui lui permettrait d’exporter ses excédents vers le Maghreb et l’Afrique, selon les mêmes sources.
JOB





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Troisième mandat Acte II et Acte III

--------------------------

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------


   Economie  

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------

Leadership et éclairages sur le système bancaire en (...)

--------------------------


   Social  

Sit-In contre les inondations à Bassiknou

--------------------------

Mauritanie : Bouamatou s’engage aux côtés de l’opposition

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Délégation de l’Union européenne : Déclaration locale sur (...)

--------------------------

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------


   Médias  

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du (...)

--------------------------

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------