Algérie : Abdelaziz Bouteflika promet une présidentielle anticipée s’il est élu

lundi 4 mars 2019
popularité : 0%

RFI Afrique - Dans un communiqué lu à la télévision nationale algérienne ce dimanche 3 mars, le chef de l’Etat Abdelaziz Bouteflika a pris trois engagements s’il est élu à la présidentielle du 18 avril.

Sa candidature a été déposée par son directeur de campagne. « J’ai entendu et écouté le cri du cœur des manifestants, et en particulier des milliers de jeunes », déclare Abdelaziz Bouteflika dans le communiqué lu à la télévision nationale par la présentatrice du journal télévisé.

Dans ce texte, le chef de l’Etat dit s’engager, s’il est élu le 18 avril, à organiser une conférence nationale inclusive et indépendante, ouverte à tous. Celle-ci décidera la date d’une présidentielle anticipée, à laquelle Abdelaziz Bouteflika promet de ne pas être candidat. Le président algérien s’engage enfin à une modification de la Constitution qui devra être approuvée par référendum.

L’APS, l’agence de presse officielle algérienne, a annoncé que la candidature d’Abdelaziz Bouteflika avait été déposée par son directeur de campagne à quelques heures de la fin du dépôt des dossiers. Mais depuis ce dimanche matin, une grande confusion règne pour savoir si cela est conforme ou non à la loi.

Abdelwahab Derbal, président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), a déclaré dans l’après-midi que le dossier de candidature à des élections, y compris présidentielles, « doit être déposé par le candidat lui-même ».

Le leader du principal parti islamiste, Abderrazak Makri, a annoncé ce matin qu’il ne se présenterait pas. Comme lui, l’ancien Premier ministre Ali Benflis, candidat malheureux en 2004 et en 2014, a déclaré cet après-midi qu’il renonçait à être candidat à l’élection présidentielle. Il estime que les conditions d’un scrutin honnête ne sont pas réunies.

Des manifestations improvisées ont encore lieu ce dimanche à Alger et dans d’autre villes du pays contre un cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Des milliers de personnes sont également descendues dans la rue en France, à Paris, Marseille ou Toulouse notamment.





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Le nouveau président mauritanien installé dans ses (...)

--------------------------

La crise actuelle : énoncé de diagnostic et solution de (...)

--------------------------

KHB reçu par Aziz

--------------------------


   Economie  

Economie- Péril sur Nouadhibou !

--------------------------

Pas d’ancrage institutionnel de la SCAPP, pas de (...)

--------------------------

Les défis économiques du nouveau président

--------------------------


   Social  

Save The Children clôt un projet d’appui aux OSC de (...)

--------------------------

La famille de l’avocat Cheikh Ould Hormatallah écrit au (...)

--------------------------


   Culture  

Coumba Gawlo présente son nouvel album « Terrou War » à (...)

--------------------------

Les doits de l’enfant à l’Assemblée nationale mauritanienne

--------------------------


   International  

Kenya : le ministre des Finances arrêté pour corruption

--------------------------

Egypte : Décès de l’ex-président égyptien, Morsi

--------------------------


   Médias  

La réforme du Système des Nations Unies expliquée aux (...)

--------------------------

Mauritanie : Plus de 12 présidents africains attendus à (...)

--------------------------


   Sport  

5ème AG du FC Tevragh-Zeina, Moussa Khairy reconduit à (...)

--------------------------

CAN 2021 : la Mauritanie dans le groupe du Maroc

--------------------------