Festival « LeyaliMedih » a baissé les rideaux

mercredi 21 juin 2017
popularité : 0%

Le Festival « LeyaliMedih » consacré à des louanges au Prophète Mohamed (PSL) s’est achevé en apothéose la nuit du 16 juin 2017 au Village de la BiodiverCité. Plusieurs récompenses ont été distribuées aux différents groupes qui avaient animé cinq nuits durant, les veillées ramadanesques de Nouakchott
15 juin 2017 s’est achevée par des intermèdes musicaux, mais aussi des discours, dont celui du Directeur du Centre TARANIM pour les Arts Populaires, Mohamed Ali Ould Bilal, ainsi que des dizaines de récompenses. Cette soirée a été embellies par la présence des joueurs de l’équipe nationale de football, fraîchement auréolés d’une victoire face au Botswana, dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2019.
« Après d’intenses efforts et une volontaire réelle visant à accompagner l’élan passionnel lié aux louanges du Prophète (PSL), nous voici aux termes de cinq nuits de dévotion, à la fin du festival LeyaliMedh » devait clôre le Directeur du festival, avant de donner rendez-vous au public pour la cinquième édition. Il s’est dit persuadé que le message attaché à ce festival a été bien appréhendé par les Mauritaniens, une passion partagée par tous pour l’amour du Prophète Mohamed (PSL).
Aux autorités publiques et aux sponsors, Mohamed Ali Ould Bilal a tenu à adresser le message suivant : « le festival a été une réussite totale et a permis de faire découvrir des talents, il faut le préserver en tant que patrimoine culturel intangible et mémoire du folklore populaire ».
Déjà, le 9 juin 2017,deux jours avant l’entame du festival, le Centre TARANIM pour les Arts Populaires avait organisé une table-ronde sur l’histoire du « Medh en Mauritanie », avec comme exemple, « Le Medh dans la Wilaya de l’Inchiri ». Cette rencontre intellectuelle a été le prélude du Festival qui mobilisera par la suite des dizaines de groupes folkloriques venus de plusieurs régions du pays, dont les stars du « Medh » de la ville d’Atar.
A noter que cette 4ème édition a été dédiée à la mémoire de l’incontestable « Roi du Medh » le défunt Mohamed Mahmoud dit BROUR, originaire de la Wilaya de l’Adrar.
Plusieurs dizaines de récompenses ont été distribuées lors de la clôture du festival, des mains du Président de l’Association Mauritanienne pour la Francophonie (AMF), Ahmed Ould Hamza, le député-maire de Rosso, le maire de Toujounine et le maire d’El Mina.
La soirée finale a été rehaussée par la présence des joueurs de l’équipe nationale, les Mourabitounes, que les organisateurs ont conviés sur l’estrade pour un hommage au public et des photos de souvenir.

JOB





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Scrutins de 2018 ou lecture croisée sur une reconfiguration

--------------------------

L’APP aux côtés de l’UPR lors du deuxième tour

--------------------------

Elections du 1er septembre : Le parti El Moustaqbel dit (...)

--------------------------


   Economie  

Coopérativisme en Mauritanie, une autre vision du (...)

--------------------------

Mauritanie : 15 jours aux prestataires de transfert (...)

--------------------------

Leadership et éclairages sur le système bancaire en (...)

--------------------------


   Social  

Sit-In contre les inondations à Bassiknou

--------------------------

Mauritanie : Bouamatou s’engage aux côtés de l’opposition

--------------------------


   Culture  

Un nouvel Album de Coumba Gawlo

--------------------------

Dîner-gala très coloré de Coumba Gawlo avec une symbiose (...)

--------------------------


   International  

Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta investi pour (...)

--------------------------

Sénégal : Khalifa Sall révoqué par Macky Sall de son mandat (...)

--------------------------


   Médias  

Misère et bonheur de la presse écrite

--------------------------

Voilà pourquoi Horizons et Chaab ne paraissent (...)

--------------------------


   Sport  

Les Mourabitounes au tournoi de Cotif Le sort du (...)

--------------------------

La Ligne régionale de Hand-Ball de l’Assaba élit ses (...)

--------------------------