Carnet

lundi 28 mars 2016
popularité : 0%

Positions.
L’ouguiya ne sera pas dévaluée. Le président de la République a été formel devant la mission de la Banque Mondiale venue il y a quelques jours à Nouakchott pour accompagner la Mauritanie dans son développement. « Je ne vois pas l’opportunité d’une dévaluation » lui-a-t-il dit. Parlant de la situation de la SNIM, Ould Abdel Aziz a soutenu à l’endroit de ses hôtes : « je ne suis pas opposé à l’ouverture du capital de la société, si cela va aider à la redresser ».

Energie.
Le gaz mauritanien ne devrait pas être exploité de sitôt. Finalement, il reviendrait trop cher ! Telle est la conséquence du contrat d’approvisionnement en gaz signé entre la Mauritanie et Tull oil qui prévoit en substance que pendant les 25 ans à venir, cette société vendrait à la Mauritanie le m3 de gaz à 8 dollars ! Et ce serait le Sénégal qui aurait découvert cette « arnaque ». Le président Macky Sall en aurait personnellement parlé à son homologue de Mauritanie a qui il a révélé que le Nigéria, premier producteur africain de gaz, propose son produit à l’ensemble des pays africains à 1,5 dollar !

Opportunités.
Mais qu’est-ce que les Mauritaniens vont chercher en Guinée Conakry ? Ce qui est sûr, c’est que les hommes d’affaires mauritaniens, les commerçants et même les Tyvayas sont de plus en plus nombreux à s’installer dans ce pays. La Guinée, connue pour ses énormes richesses minières, s’est engagé dans un gigantesque chantier de construction, notamment après la dernière élection présidentielle qui a consacré Alpha Condé. Lequel apprécie particulièrement les Mauritaniens, ne serait-ce que pour l’accueil et le respect qu’ils lui ont toujours témoignés pendant ses 30 années de militantisme dans l’opposition.

Garage.
On connaît à présent l’origine de ces énormes grues et de ces gigantesques engins entassés et abandonnés près du garage de la FNT à Teyarett. Il s’agit du matériel d’une société qui avait signé avec la société Taziast, un contrat de prestation de services dans le cadre des opérations de prospection de l’or dans la région de l’Inchiri. Alors que toutes les formalités avaient été remplies pour l’entame du travail, instructions seraient venues de là-haut pour résilier le contrat.

Désignation.
La bataille fait rage autour des institutions de la Cour des comptes et de l’Autorité de Régulations du secteur des télécoms. Notabilités, officiers de l’armée, anciens ministres s’investiraient pour décrocher le sésame. Près du tiers des personnes que le président de la République a reçu en audience lors de son bref passage mardi dernier à Keur Macène, a évoqué la question, chacun se vantant ou vantant les mérites de son protégés.
Il faut dire que ces deux institutions cibles, assez juteuses, sont sans « Président », depuis plusieurs semaines.

Arrêt.
Les pouvoirs publics ont engagé une vaste opération de contrôle des lieux d’abattage des animaux à Nouakchott. On sait que si depuis toujours, tout animal destiné au commerce devait strictement être acheminé à l’abattoir sis à Tenweich, les Autorités toléraient bien quelques enclos où s’effectuait cette opération. Désormais, cela est interdit. Une interdiction qui fait suite aux informations portant sur l’existence d’un réseau d’abattage d’âne dont une partie de son produit serait destiné aux marchés publics.

Pénurie.
Contrairement aux rumeurs qui ont circulé ces derniers jours, la ville de Nouakchott ne connaît pas de pénurie de carburant ! C’est ce que nous avons appris auprès de marqueteurs, qui classent ces nouvelles dans le cadre de spéculations soutenues par des gérants de stations services. Non seulement, les stocks sont suffisants au Port de Nouakchott, mais plus, au large de Nouakchott, deux pétroliers attendent de livrer leur contenu : celui de l’ancienne société chargée de l’approvisionnement du pays en carburant et celui de la seconde qui vient de remporter ce marché » font-ils remarquer.
Tant mieux.

Fraude.
« Près de 95% des véhicules en circulation dans la capitale ne sont pas en rège ! » La révélation est des agents du Groupement de sécurité des Routes. Seulement donc 5% des véhicules de Nouakchott seraient dotés de documents authentiques et complets et ne présenteraient aucune défaillance mécanique ! C’est cela qui expliquerait donc que depuis près de deux ans, les fourrières peuvent être facilement et rapidement remplies par les agents de la circulation. Il suffit seulement qu’ils se placent au travers d’une route, le temps de fumer une cigarette !

Rassemblé par Oumr El Moctar





Commentaires




New Page 1

Le Journal



   Politique  

Elections législatives et municipales Pour que chacun (...)

--------------------------

Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà

--------------------------

Communiqué du Conseil des Ministres du Jeudi 31 Mai (...)

--------------------------


   Economie  

Sénégal : Près de 84000 milliards de Francs CFA attendus (...)

--------------------------

De l’or à Chaami !

--------------------------

1500 milliards en infrastructures : Quand l’argent (...)

--------------------------


   Social  

11ème année d’Assalamalekoum, une édition du festival (...)

--------------------------

En attendant de mieux voir, les médecins mettent un (...)

--------------------------


   Culture  

Semaine de la Francophonie : Ahmed Hamza répond aux (...)

--------------------------

6ème édition Festival Sagesses Populaires : une nouvelle (...)

--------------------------


   International  

Union Africaine : Scandale avant le sommet de (...)

--------------------------

Emmanuel Macron va-t-il achever la Françafrique (...)

--------------------------


   Médias  

Voyage de presse de Binter aux Iles Canaries Joindre (...)

--------------------------

Les ministres de la culture et de l’élevage commentent (...)

--------------------------


   Sport  

Hollande sur Zidane : "c’est mieux de partir au (...)

--------------------------

Affaire du transfert des joueurs de la Concorde : le (...)

--------------------------